Partagez|

Allons à la plage [Ft. Judi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Allons à la plage [Ft. Judi]
Dim 26 Juin - 16:49


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael
Comme tous les week-ends d’été, la plage des Sandbanks était remplie de monde aussi loin que l’œil pouvait voir. Des centaines de gens étendu au soleil donnaient à la plage des allures de cancer de la peau, tout cela dans la bonne humeur. La majorité des gens présents étaient surtout des familles, des parents qui ne savaient plus quoi faire de leurs enfants turbulents. Alors ils les laissaient patauger dans le lac Ontario pendant qu’ils rêvaient du retour des classes. Max se demandait s’il allait devenir aussi blasé lorsqu’il aurait des enfants.

Trouver une place dans le parking avait déjà ruiné sa journée : il avait bien tourné en rond une bonne dizaine de minutes avant que quelqu’un ne s’en aille. Au moins, le parking était gratuit, c’était déjà ça. Et même s’il ne l’avait pas été, Max aurait tout de même préférer se baigner dans le lac plutôt que d’aller dans une piscine municipale avec des conditions sanitaires douteuses. Après avoir débarqué de sa voiture, il lança son parasol jaune sur son épaule, pris sa serviette de plage au motif de crabes et se dirigea vers la plage. Il y avait beaucoup de monde mais heureusement la plage était longue et large, les gens commençaient à rentrer chez eux et il restait de la place.

Le député se félicita d’avoir ses scandales aux pieds, car le sable était brûlant, même à 15h. Zigzagué entre les parasols, les corps calcinés et les détritus ne se révéla pas trop difficile non plus. Max eu un sourire jaune en songeant aux publicités qui dépeignaient la plage comme un paradis de quiétude. Mon cul ouais, se dit-il en se trouvant finalement un coin plus tranquille de la plage. Il y planta son parasol comme un conquistador qui réclame un bout de terre encore inconquit, puis étendu sa serviette sur le sable.

Enfin! Loin d’Ottawa, loin du Parlement et des intrigues dans ses coulisses. Max adorait son boulot, mais il travaillait sans arrêt. Même aujourd’hui, un samedi, il avait passé la journée chez lui a révisé des dossiers. L’idée de la plage lui était venue quand il avait remarqué à quel point sa peau était blanche. Il avait l’air un bonhomme de neige, ciboire!
Tout de même, ce n’était pas une raison pour avoir le cancer de la peau et il ne lésina pas sur la crème solaire. Pour l’instant il avait l’air d’une pinte de lait ambulante, étendue sur une serviette aux motifs de crabes.

Ne jugez pas, il n’a pas trouvé des serviettes de plages qui faisait plus sérieux.

Environ dix minutes passèrent, où Max fixa son parasol jaune en tentant de ne penser à rien, abandonna et en eu finalement assez. Il retira son t-shirt et fila droit vers la plage, le plus vite possible pour épargner la plante de ses pieds. Une fois dans l’eau, il poussa un grognement. La différence de température était surprenante, mais au moins rafraichissante. Il commença à faire plusieurs longueurs, contre et avec le courant. Sans être un culturiste, Max adorait le sport mais avait peu de temps pour autre chose que quelques minutes au gym. Ce petit changement dans sa routine était le bienvenue et Max comptait bien en profité.
Alors qu’il nageait toujours, il se cogna soudainement contre quelqu’un. Son mauvais caractère l’emporta alors sur sa bonne humeur de tout à l’heure.

-Fuck! Vous pouvez pas regarder où vous allez ?!

© 2981 12289 0


Dernière édition par Max Cherry-Cardinal le Mar 28 Juin - 17:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Mar 28 Juin - 16:09


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Eikthyrnir Ω Hybride cerf à l'aura enchanteresse, aux bois majestueux et au regard perçant. Bête des dieux, il fut chanceux quant à sa malédiction et peut-être s'attire-t-il certaines foudres bien qu'il n'ait rien choisi. Causes de la transformation encore inconnues, les carottes font parties du lot des choses qu'il ne peut plus manger.
Personnage sur l'avatar - Anime : Tsukishima Kei Ω Haikyuu!!


Moonlight drive
burning through the skies a thing of fire connected with our minds and called us higher crawled across the skies and called our name we are the children of the sun we came to be and to become we are the children on course to where we're from ©alas.


‘‘
Let's go to the beach, Bitch !

       

C'est le vieux qui t'a demandé pourquoi est-ce que tu n'irais pas te changer un peu les idées. Il t'a aussi dit que tu étais blanc comme un linge, pas vraiment appréciable à regarder et que tu ferais même concurrence au premier des vampires. Tu t'es alors rapidement imaginé en Dracula et ça n'a pu que te faire rire. Tu n'étais pas très crédible selon toi dans ce rôle mais ça n'avait pas eu l'air de faire rire le vioc ; ainsi il t'a forcé à prendre ton weekend. Tu te barres, qu'il a dit, tu vas ailleurs et surtout tu remets pas les pieds dans la boutique tant que tu n'auras pas pris un peu des couleurs. T'avais pas vraiment envie, t'étais pas décidé mais apparemment tu n'avais pas non plus le choix. C'est comme ça et pas autrement, te dira-t-il sûrement avec ses grands airs de patriarche et tu es obligé d'écouter, de te soumettre à sa volonté. Tu hoches la tête, oui monsieur, et tu quittes la boutique un peu penaud, sans vraiment savoir où tu dois aller, ce que tu veux faire.

C'est comme ça que tu t'es retrouvé à la plage. T'aimes pas forcément exposer ton corps -tu te souviens de la dernière fois que tu as posé tes pieds sur du sable, c'était beaucoup trop chaud et puis le regard des autres sur ton corps tatoué et percé ne t'avait pas vraiment plu. Mais tu penses avoir pris une certaine confiance en toi, et tu penses assumer un peu plus tes choix alors tu t'es dit pourquoi pas ; pour le blafard que tu es, un séjour en bord de mer ne serait pas de refus. T'as alors foulé le sol de la dite étendue avec un peu plus d'assurance, le menton un peu plus levé. Seul, tu ne savais pas très bien ce que tu allais faire et le sac dans lequel tu as mis peut-être un peu trop de bouquins et autre en est témoin. Ce n'est pas que tu as peur de t'ennuyer mais presque. De la crème difficilement mise sur ton corps, tu exposes à qui veut le voir ta colonne vertébrale noircie par l'encre et les différents signes qui s'y dessinent, la lune et le soleil sur chacun de tes avant-bras mais aussi les barres de fers qui traversent tes grains de chair tout autant que celle qui pend à ton nombril. A vrai dire, maintenant, tu t'en fous un peu de ce qu'ils peuvent penser.

Tu t'es plus laissé flotter dans l'eau qu'autre chose. T'as fait quelques longueurs mais ton corps d'athlète (ironie bonjour) ne te permet pas beaucoup d'efforts sans être fatigué rapidement alors quitte à faire quelque chose, tu fais la planche. C'est facile, on bronze en même temps, les oreilles dans l'eau empêche d'entendre le bruit du trop de monde autour de soi et en plus, on a pas de crampes. T'avais trouvé le bon compromis. Jusqu'à ce que le destin en décide autrement et que ta tête se heurte contre quelqu'un. C'était pas fort mais tu sais que ton voisin avait l'air du genre déterminé et que tu l'avais sûrement gêné dans sa course, oups. Tu t'es alors redressé et à la manière d'un chien t'as secoué la tête pour enlever l'eau de tes oreilles et encore une fois, peut-être que tu as gentiment arrosé la personne qui avait commencé à crier, oups. « J'étais pas vraiment disposé à regarder où j'allais non, désolé. » Comme si tu étais vraiment désolé, mais tu as affiché un sourire, t'as essayé de faire semblant de t'en vouloir ne serait-ce qu'un peu ; « Pas b'soin d'alerter toute la plage non plus... » tu aurais presque bougonné, une petite moue sur le visage ; « et vous auriez pu regarder où vous alliez aussi. » mais tu n'aurais peut-être pas dû dire ça comme ça, à vrai dire.  

(c) khάη



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Jeu 30 Juin - 16:15


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael
Avant même de connaître cette personne, Max la détestait déjà. Il avait appris à ne pas juger les gens à la première rencontre, mais parfois c’était plus fort que lui. Il regarda le jeune homme secouer ses cheveux et l’arroser par la suite. Il voulait vraiment se faire des amis lui, se dit Max en jetant un regard noir au nouveau venu. Ce n’était pas le genre de type que Max côtoyait tous les jours au Parlement. Il était habitué aux complets griffés, aux costumes chics et au tailleur à la mode. Pas à des piercings et des tattoos. Enfin, il faut de tout pour faire un monde non?

Bon, peut-être qu’il ne l’avait pas vu parce qu’il avait de l’eau dans les yeux. Ça ne serait pas tellement une surprise si c’était le cas. Même, ce type est peut-être carrément myope, mais qu’est-ce que ça voulait dire «pas vraiment disposé à regarder où j’allais»? Qu’il ne pouvait pas se faire chier à laisser de l’espace aux autres? Au moins, il s’était excusé, c’était déjà ça. Un peu trop sarcastiquement au goût de Max, mais c’était mieux que rien.

Max pris une grande inspiration. Il faisait beau, il avait congé, il aurait pu être dans une situation beaucoup plus pénible que ça. Ce type tatoué de partout ne viens pas de déclencher la troisième guerre mondiale : c’est juste qu’il ne savait pas utiliser ses yeux. S’énerver pour si peu n’en valait pas la peine, ils allaient repartirent chacun de leur côté et ne se reverraient plus jamais.

Alors qu’il était sur le point de partir, Max entendit le tatoué lui faire remarquer que c’était lui qui aurait pu regarder où il allait. Quoi? Il était en faute maintenant?! Alors là, Max refusait d’avoir le dernier mot. C’était une habitude qu’il avait depuis tout jeune et qui n’avait fait qu’empirer grâce à sa carrière politique. Les débats de l’assemblée étaient toujours très animé, personne n’était jamais complètement d’accord avec les décisions du premier ministre, même quand elles sont pleines de bons sens. Voilà pourquoi il adorait son travail de Whip, argumenter était devenu comme une seconde nature.

-Si le liveguard n’était pas là, je vous aurais enterré la tête dans le sable et j’aurais fait un château avec.

Évidemment, il n’était pas sérieux, mais il trouvait que la menace sonnait bien. Et puis ce n’est pas comme si ce type ne l’avait pas cherché.

-Je faisais des longueurs, alors c’est un peu le principe de nager toujours en ligne droite! J’aurais l’air de quoi si je faisais mes longueurs en rond? Alors je ne pouvais pas vous évitez, c’était à vous de le faire.

Pour Max, il était certain de ne pas être dans le tort ici. Il ne reverrait probablement jamais ce type de toute sa vie, il ne se souviendrait même plus de cette journée dans quelques semaines, pourtant en ce moment, gagner cet argumentaire lui semblait très important. Y’a pas de petites victoires!

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Ven 1 Juil - 11:12


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Eikthyrnir Ω Hybride cerf à l'aura enchanteresse, aux bois majestueux et au regard perçant. Bête des dieux, il fut chanceux quant à sa malédiction et peut-être s'attire-t-il certaines foudres bien qu'il n'ait rien choisi. Causes de la transformation encore inconnues, les carottes font parties du lot des choses qu'il ne peut plus manger.
Personnage sur l'avatar - Anime : Tsukishima Kei Ω Haikyuu!!


Moonlight drive
burning through the skies a thing of fire connected with our minds and called us higher crawled across the skies and called our name we are the children of the sun we came to be and to become we are the children on course to where we're from ©alas.


‘‘
Let's go to the beach, Bitch !

       

Un rire ne peut que t'échapper face à la menace de la personne, parce qu'à vrai dire tu ne savais pas si tu devais le prendre au sérieux ou pas. Puis, d'une certaine manière, c'est amusant parce qu'il n'a certainement plus l'âge de menacer quelqu'un à coup de "je t'enterre pour faire un château" et ce soudain retour en enfance ne peut que te faire rigoler un peu plus fort. T'as l'impression que tes huit ans te reviennent en pleine poire, d'un coup comme ça et tu te vois te disputer avec ton petit frère alors que vous courriez sur le bord de la plage, les pieds à moitié dans l'eau, éclaboussant un peu tout le monde sur votre passage. Et tu te souviens de l'avoir menacé d'un truc un peu similaire, un peu pour rire et peut-être un sérieux puis ce fut finalement son corps qui termina sous un château de sable. Le moment était adorable quoi que le sable n'est pas la chose la plus agréable à laquelle on puisse faire face et quand il vient se loger dans des endroits improbables -genre les oreilles, tu as toujours du sable dans les oreilles, ce n'est pas super agréable. Autant dire qu'il t'amuse à s'exciter un peu tout seul, un peu d'un coup et tu lui aurais bien répondu mais voilà qu'il se remet à parler, et tu hausses les sourcils et tu te mets à rire à nouveau. Il va mal le prendre, t'en es certain, vu sa réaction pour trois petits mots prononcés en l'air ; t'aimes bien ce genre de caractère. Un peu chaud, un peu bouillant, démarrant au quart de tour mais surtout presque trop fier. T'es un peu comme ça toi aussi et peut-être que si vous n'aviez pas été dans l'eau, tu n'aurais pas hésité à lui faire prendre connaissance de tes phalanges, tu es certain que sa joue aurait appréciée la rencontre. « Juste d'un poisson dans un bocal, ou d'un con. » c'est ce que tu as dit sans broncher et tu sais ô combien tu risques de le regretter mais à vrai dire, à part te noyer il ne peut rien faire et avec le monde qu'il y a ; il ne peut pas faire grand chose. Alors tu profites, et le pire peut-être, c'est que ça t'amuse. « L'but de flotter sur le dos, c'est d'se laisser flotter sans bouger, j'crois alors si vous aviez eu les yeux en face des trous -d'ailleurs, c'pour ça qu'on nage avec des lunettes, pour voir devant soi, vous auriez bien vu que je ne vous ai pas entendu ni même vu, quand j'vous dis que je n'étais pas disposé à regarder, c'est que je moi je n'étais pas disposé à regarder ! » et t'as fait une moue d'enfant pour t'empêcher de rigoler alors que doucement, tes doigts viennent taper l'eau pour arroser ton interlocuteur ; « Pas besoin d'en faire tout un fromage, c'pas très grave de toute manière, vous êtes pas mort et moi non plus ! » et peut-être que tu aurais pu commencer par ces mots, à vrai dire...

(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Mar 5 Juil - 21:58


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael

Une exaspération grandissante peignait le visage du député. Le gars qui lui avait foncé dedans avait l’air d’avoir sensiblement le même âge que lui, mais Max avait l’impression qu’il prenait grand plaisir à se comporter comme un gamin.

-C’est pas la peine d’en faire un fromage, d’accord. Mais quand aujourd’hui est mon premier jour de congé depuis des semaines, je n’ai pas envie de me faire enquiquiner. Je travaille au Parlement, alors mes temps libres sont plutôt rares.

Ce que pouvait confirmer son teint blanc. À l’avenir, il allait éviter de retourner à la plage. En fait, autant rester chez lui, il n’y avait que là qu’il était réellement au calme, devant la télé. Max avait toujours été quelqu’un de social, mais depuis qu’il travaillait pour le gouvernement, son attitude envers les gens avait changée. Il avait l’impression d’avoir des ennemis partout et les couteaux volent bas.
Max fini par pousser un soupir. L’homme aux tatouages n’avait pas tellement l’air plus bronzé que lui et par curiosité, et parce qu’il n’avait plus rien à perdre maintenant, il lui demanda ce qu’il pouvait ici

-Et vous, vous avez votre raison d’être ici j’imagine. Vous faites quoi dans la vie? Tatoueur je paris.

Pour Max, que des gens donnent des sommes parfois importantes à des tatoueurs le dépassait. Ah! Parce que c’est tellement spécial avoir son signe zodiaque de tatoué sur l’épaule d’abord. Comme le disais machin, le corps est un temple et Max refusait que le sien sois tout plein de graffitis. Mais il savait encore plus qu’il serait bien hypocrite de dire aux gens comment dépenser leur fric.

-Vos tatouages sont plutôt bien réussis en tout cas! Enfin, à mon avis. Je n’y connais rien là-dedans, aux dessins et ce genre de truc. Mon côté artiste est mort depuis longtemps.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Ven 8 Juil - 20:29


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Eikthyrnir Ω Hybride cerf à l'aura enchanteresse, aux bois majestueux et au regard perçant. Bête des dieux, il fut chanceux quant à sa malédiction et peut-être s'attire-t-il certaines foudres bien qu'il n'ait rien choisi. Causes de la transformation encore inconnues, les carottes font parties du lot des choses qu'il ne peut plus manger.
Personnage sur l'avatar - Anime : Tsukishima Kei Ω Haikyuu!!


Moonlight drive
burning through the skies a thing of fire connected with our minds and called us higher crawled across the skies and called our name we are the children of the sun we came to be and to become we are the children on course to where we're from ©alas.


‘‘
Let's go to the beach, Bitch !

       

Il n'a pas envie de se faire enquiquiner. Il travaille au Parlement. Et tu te dis que merde, t'es peut-être tombé sur quelqu'un d'important. Quelqu'un qui mérite ton attention. Tu gardes ça dans un coin dans ta mémoire et au fond, tu te maudis un peu de ne jamais faire attention à la presse et aux journaux télévisés. Tu n'es pas vraiment au courant de ce qu'il se passe autour de toi mais peut-être que si tu t'étais renseigné et peut-être que si tu t'intéressait un tant soit peu à la politique, tu l'aurais reconnu. Faut le faire quand même, de rencontrer ce genre de personnes à la place. Tu dois avouer que tu les imagines toujours dans leurs costards à s'occuper d'un pays en crise -ou peut-être pas, d'ailleurs. Tu dois avouer que pour toi, ils ne vont jamais aux toilettes, ils ne prennent jamais de douches, ne dorment jamais et sont pourtant complètement propres, nickels, nets et précis. Bien habillés, une classe naturelle, une courtoisie sans gêne mais tu viens de le rencontrer lui et au final, tu te rends compte qu'ils ne sont que des hommes comme toi, comme le commun des mortels et au fond, c'est une petite déception. Tu aurais aimé quelqu'un d'extraordinaire, un demi-dieu, quelque chose qui fasse rêver. Rêver, c'est peut-être ce que tu fais trop, c'est peut-être pour ça aussi que tu n'as jamais vraiment les pieds sur terre, peut-être pour ça qu'il est facile de te voir décrocher ; un peu comme là. Ce qui te tire de tes pensées, c'est sa voix qui raisonne de nouveau. Comme un écho contre l'eau, voilà qu'il te tire de tes pensées et soudainement, tu as l'impression que son ton s'est adouci, ou en tout cas aussi doux puisse-t-il être dans une situation comme telle, il t'a presque semblé sympathique. Sa remarque te fait rire. « C'est les vacances aussi. » avais-tu trouvé le temps de répondre avant même qu'il ne t'interroge sur ton emploi. Ce n'était pas vraiment une interrogation, plutôt une question réponse qui ne put que t'arracher un rire alors que tu te dis que c'est normal ; à la vue de tes avant-bras, ton flanc et ta colonne vertébrale, on peut peut-être penser que tu travailles dans ce milieu mais il n'en est rien et ce n'est qu'un passe-temps comme un autre -comme les barres de fer qui traversent certaines parties de ton corps. « Il ne faut pas dire ça ! » et tu t'exclames peut-être un peu fort parce que tu mords tes lèvres. Tu t'es rapproché de l'homme et t'a posé le bout de son index sur son torse, au niveau de son corps. C'est dans ces moments-là que tu te souviens de ton mètre quatre-vingt-douze et du fait que tu n'as pas forcément besoin de lever les yeux pour regarder quelqu'un. Tu ris un peu. « On a tous un artiste en soi, et il est loin d'être mort ! Peut-être endormi, tout au fooooond mais il faut savoir le réveiller ! Il faut juste trouver ce qui nous plaît. J'suis sûr que même quelqu'un comme comme vous peut y arriver, vous savez ? » Il faut juste s'en donner les moyens, mais tu sais que c'est dur et t'es bien certain qu'il n'en a rien à faire de ton discours de passionner. 'Faut dire que toi, t'es un artiste dans l'âme, tu fais tout et n'importe quoi avec ce que l'on te donne et ça te va. « Mais pour votre gouverne, et merci quant à mes tatouages, je ne suis malheureusement pas de cette branche-là. » et ton langage soutenu ne peut que te faire rire, tu n'as tellement pas l'habitude de parler ainsi. « J'suis luthier, m'sieur. Un vrai de vrai. Mais c'est de l'art aussi, vous savez ? » mais qu'est-ce qu'il doit s'en ficher et tu le regardes alors ; « vous avez dit que vous travaillez au Parlement ? C'est genre, vous êtes méga important ? » sait-on jamais et tu lui offres peut-être ton plus beau sourire ; « Si c'le cas, j'pourrai avoir une selfie avec vous quand on sort de l'eau ? J'veux faire jalouser tout l'monde ! » et ça te fait rire, alors tu ris.

(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Sam 9 Juil - 18:34


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael
En tout cas, l’artiste en lui devait être un sacré attardé, parce que la dernière fois qu’il avait dessiné un truc, c’était au primaire, et la prof avait pris son chien pour un buisson.

-Je peux, mais ça risque de faire mal aux yeux.

Alors le talent artistique, Max laissait ça gentiment aux autres. À l’école, il avait toujours était bon en français et en anglais, en histoire aussi. Apprendre le passé aide beaucoup à prendre des décisions pour le futur, et savoir parler les deux langues étaient obligatoire pour travailler au Parlement. Certains bouseux de l’Alberta baragouinaient difficilement le français, mais apparemment, ce n’était pas la langue la plus importante des deux.

Le blond le corrigea alors, en précisant qu’il n’était pas tatoueur comme Max l’avait supposé. Il était plutôt luthier, et en vérité, Max ne savait pas que ça existait toujours ce métier. Il ne devait pas avoir beaucoup de débouché là-dedans, alors si ce type gagnait sa vie en réparant des violons, il devait être très bon. Ça devait être plutôt tranquille comme métier : ne faire qu’un avec le bois, réparer ce qui est brisé… C’est satisfaisant. Un métier que Max n’aurais jamais pu faire.

Quand le blond lui demanda si ce qu’il faisait était «méga» important, Max eu un rire.

-On peut dire ça ouais.

Sans lui, le premier ministre aurait sans doute beaucoup de mal à mettre tout le monde d’accord. C’est pour ça que Max était là. Il mettait les élus récalcitrants au pas, ou s’assurait que tout le monde soit content, et que les bouchons qui les empêchaient d’avancer soient poussés dans le drain. S’il n’était pas là, ça ferait longtemps qu’il y aurait eu une inondation.

À la surprise de Max, le luthier lui demanda s’il pouvait faire une selphie avec lui. Le député éclata de rire. Tout un numéro ce gars-là! S’il demandait à un politicien qu’il ne connaissait pas de faire une photo avec lui, Max se dit qu’il devait connaître bien la politique. Le jeune homme aux cheveux blancs accepta de bon cœur.

-Je veux bien, mais je ne suis pas tellement connu je vous assure. Je ne suis pas comme un chanteur rock, hein. Les seules tournées que je fais sont pendant les élections, dans des cabanes à sucre ou des centres de vieillesse. Pour la vie glamour, on repassera!

Max était assez sarcastique envers les tournées d’élections, mais en fait, il aimait beaucoup visiter les gens. Certains politiciens snobent la population durant leur mandat, et lors des élections, ils sont soudainement près du peuple. Mais les gens ne sont pas cons, quand on est hypocrites, souvent ils le sentent. Max était hypocrite, mais jamais avec ses électeurs. Enfin, presque jamais. Il gardait son hypocrisie pour le Parlement en général.

Nageant vers la plage, suivit de son nouveau pote aux cheveux blonds, Max repensa à ce qu’il lui avait dit à propos de son métier de luthier.

-Dites, est-ce que vous vivez uniquement en réparant des violons ou vous avez autre chose en side line? Je ne m’y connais pas, mais je croyais que c’était plutôt limité en clientèle. Je ne savais même pas que ça existait encore figurez-vous!


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Dim 10 Juil - 14:34


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Eikthyrnir Ω Hybride cerf à l'aura enchanteresse, aux bois majestueux et au regard perçant. Bête des dieux, il fut chanceux quant à sa malédiction et peut-être s'attire-t-il certaines foudres bien qu'il n'ait rien choisi. Causes de la transformation encore inconnues, les carottes font parties du lot des choses qu'il ne peut plus manger.
Personnage sur l'avatar - Anime : Tsukishima Kei Ω Haikyuu!!


Moonlight drive
burning through the skies a thing of fire connected with our minds and called us higher crawled across the skies and called our name we are the children of the sun we came to be and to become we are the children on course to where we're from ©alas.


‘‘
Let's go to the beach, Bitch !

       

Il te dit qu'il n'est pas si connu que ça, il ne doit pas avoir tort. Après tout, s'il avait été vraiment connu, d'autres personnes lui aurait très certainement sauté dessus et plus encire, il ne se serait probablement pas montré aussi désagréable envers toi. Il n'y a qu'à imaginer un peu ce que tu aurais pu dire aux autres si tu l'avais reconnu ou quoi que ce soit ; heureusement pour lui que tu n'es pas un grand fan de politique ni même de people en général et c'est d'ailleurs le genre de choses qui font que tu te sens souvent à l'écart dans les histoires des gens ; tu ne suis pas forcément ce dont ils parlent et le pire, c'est que tu n'as pas vraiment envie de t'y intéresser. A quoi bon s'immiscer dans la vie des autres quand on ne sait même pas mettre de l'ordre dans la sienne ? Alors oui, tu t'en fiches un peu de ce que peuvent raconter les magasines et peut-être même que la vie de l'homme en face de toi, tu t'en fous au final. Alors quand il te dit que tu peux tirer un trait sur sa vie glamour, ça te fait rire ; « Pas b'soin d'être une rock star pour sniffer et se taper des nanas ! » que tu as lâché du genre, vulgairement avant de te rendre compte que peut-être un peu trop vulgaire. Loin d'être glamour quoi, mais faut dire que ce n'est pas vraiment ton genre que d'être glamour. T'es plus du genre trop franc à dire des gros mots et à croire que tout le monde est ton pote. Même cet homme dont tu ne te souviens pas avoir eu le nom ; mais es-ce vraiment important ? Tu n'en es pas sûr. Il te pose une question sur ton métier et apparemment ta vie l'intéresse plus que tu ne le penses. Ca te fait doucement rire, ce qu'il te dise quelque chose comme ça et tu ne peux que laisser échapper un ; « Ahhh l'ignorance ! » simplement taquin avant de hausser les épaules ; « Un luthier ne s'occupe pas que de violons, vous savez ? Instruments à cordes frottées, à cordes pincées.. Ainsi, on s'occupe de tout ce qui est guitare et de cette tranche-là, quoi. Du coup, c'est pas siiiiiiii dur d'en vivre... Puis vous savez, 'faut de tout pour faire un monde hm ? Vous devriez sortir un peu plus, plein de vieux métiers existent et plus ils sont rares, mieux ils sont ! » mais c'est surtout que chez toi, c'est une passion ; « Imaginez tous les violonistes ; comme ils feraient sans luthier ? Ce serait impossible ! J'suis bien content d'être capable de réparer le mien tout seul... » et tu as haussé les épaules avant de lui adresser un sourire, votre nage vous ayant ramener sur le bord de la plage, tu ne peux que t'étirer et gentiment secouer tes cheveux -instinct animalier quand tu nous tiens ; « Vous venez ? J'vais chercher mon téléphone ! » et tu rigoles légèrement ; « J'peux même vous offrir une glace si ça vous tente. » Et tu lui adresses un sourire.

(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Mer 13 Juil - 14:44


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael
Effectivement, Max était des plus ignorants lorsque ça n’avait pas rapport à la politique, à un travail de boucherie ou encore comment faire du sirop d’érable. Il n’avait jamais eu qu’une seule passion et ne s’était pratiquement jamais intéresser à autre chose. Encore moins la musique ou tout autre genre de pratique artistique. Il ne méprisait pas l’art pour autant, loin de là. En fait, Max avait toujours été impressionné, parfois jaloux, du talent des autres qu’il n’avait pas et n’aurais sans doute jamais. Après tout, gagner sa vie comme luthier, et surtout comme musicien avait quelque chose de fantastique.

Il se fit alors expliquer tous les devoirs qu’avait un luthier digne de ce nom. Alors ce n’est pas que les violons. En même temps, quelle est la vrai différence entre un violon, un violoncelle, une contrebasse?... Mis à part la taille et le son, ça devenait du pareille au même! Alors évidement, pour les réparer, ça devait être à peu près le même principe. Pas besoin de se casser la tête quand on est luthier apparemment. Ce qui surprit Max le plus c’est qu’il y ait une clientèle constante. Les musiciens sont-ils si négligents envers leurs pauvres instruments? Max aurait plutôt cru que sa principale source de revenu aurait été les parents d’élèves du secondaire qui venait réparer le violon de leur enfant ingrat.

Une fois hors de l’eau, le sable collait à la plante des pieds et il y avait toujours cette vague odeur de corps brulés et de crème solaire. Comment avoir de doute sur le réchauffement climatique avait une chaleur pareille? Le jeune luthier eu la bonne idée de proposer d’acheter des glaces, ce que Max ne refusa pas.

-Évidemment que ça me tente! Je dirai à mes amis du ministère des finances de vous le remettre en retour d’impôt, dit-il, à la blague. Bon allez, faisons-là cette photo.

Il retourna un moment à ses affaires pour s’équiper de ses lunettes de soleil et les poser sur son nez. Suivant ensuite son nouvel ami le luthier, il finit par enfin se présenter. Dire qu’il avait été à deux doigts tout à l’heure de lui enterré la tête dans le sable! Comme quoi il ne faut jamais juger les gens à la première impression. Il lui tendit une main blanche et solide.

-Moi c’est Max, et dans le gouvernement, je suis celui qui veille à ce que tout le monde suivent les directives du parti. On appelle ça le Whip. Et pour être franc, j’y suis plutôt bon. Votre nom à vous c’est quoi?

Ça faisait tout de même quelques minutes qu’ils se parlaient, il ne lui avait toujours pas demandé comment il s’appelait, ce luthier.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Ven 15 Juil - 10:08


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Eikthyrnir Ω Hybride cerf à l'aura enchanteresse, aux bois majestueux et au regard perçant. Bête des dieux, il fut chanceux quant à sa malédiction et peut-être s'attire-t-il certaines foudres bien qu'il n'ait rien choisi. Causes de la transformation encore inconnues, les carottes font parties du lot des choses qu'il ne peut plus manger.
Personnage sur l'avatar - Anime : Tsukishima Kei Ω Haikyuu!!


Moonlight drive
burning through the skies a thing of fire connected with our minds and called us higher crawled across the skies and called our name we are the children of the sun we came to be and to become we are the children on course to where we're from ©alas.


‘‘
Let's go to the beach, Bitch !

       

Il semble accepter ta demande de glace et ça te fait un peu rire quand il essaye de faire une blague -ou peut-être que ce n'était pas un essai ? Peut-être était-ce réellement une blague ? Tu ne peux dire si l'homme en face de toi s'essayait à l'humour de temps en temps ou si cela était vraiment l'une de ses punchlines la plus drôle. Dans tous les cas, il y a encore des progrès à faire, tu dois l'avouer. Toujours est-il que tu apprécies l'effort, d'autant plus qu'il faudrait noter qu'il y a quelques minutes vous vous foutiez sur la gueule. Elle est drôle la vie, elle fait des choses amusantes. Tu ne pensais pas qu'il serait gentil -oui parce qu'au fond, tu ne le trouves pas méchant, et n'aurais pas pensé t'adoucir si facilement, et pourtant. Et puis ça te va complément, tu dois l'avouer. T'avais pas envie de passer ta journée à te disputer pour un oui ou pour un nom. Il retourne chercher ses lunettes de soleil -genre il fait le beau gosse et ça te fait un peu rire ; « Finalement vous êtes un peu comme une rock star, avec vos lunettes de soleil. » l'as tu taquiné lorsqu'il revenait. Tu remarques la main qu'il te rend, tu hausses légèrement les sourcils et tu comprends vite fait qu'il veut faire les présentations. Ohhh. C'est que ça ne serait pas une mauvaise idée, que de se présenter -surtout s'il veut déduire des choses de tes impôts, haha. Alors tu glisses ta main dans la sienne et ta poigne se fait un peu mollassonne, c'est que t'aimes pas jauger la force de quelqu'un à ça et même si t'es certain qu'un homme doit avoir une poigne de fer, tu t'en fiches. À vrai dire, t'en as juste rien à faire -et ce je m'en foutisme général a tendance à énerver. Mais tu te présentes à ton tour ; « Moi c'est Judicael, tout le monde m'appelle Jude et dans le gouvernement, je suis celui qui donne son argent. Et pour être franc, je suis plutôt bon ! » et tu te fais rire comme un idiot. Tu le taquines, ce n'est pas vraiment méchant, au contraire. Et alors tu lui fais un signe de la main pour qu'il s'approche de toi, sans grande gêne t'as passé un bras autour de ses épaules pâles -faut dire qu'avec ton mètre quatre-vingt-douze, et tu y tiens, il n'est pas dur pour toi de faire ce genre de choses. Un petit geste kawaiidesune avec tes doigts, représentant plus qu'autre chose le V de la victoire, un sourire que tes lèvres et tu brandis ton portable pour prendre une, deux selfies, histoire qu'une soit potable ; « J'pense qu'après ça on peut se tutoyer non ? » Demandes-tu en jetant un coup d'œil aux photos -et vous n'êtes plutôt pas mal, tu l'avouerais. Puis tu relèves les yeux vers lui ; « Bon alors cette glace, quel goût ? C'est moi qui offre ! » et t'as lancé cela de bon cœur.

(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Lun 18 Juil - 17:56


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael
-Moi c'est Judicael, tout le monde m'appelle Jude et dans le gouvernement, je suis celui qui donne son argent. Et pour être franc, je suis plutôt bon !



Le jeune député cligna des yeux, puis pouffa de rire en l’entendant dire ça. Eh ben, il n’avait jamais vu quelqu’un d’aussi heureux de devoir se faire taxer par le gouvernement. S’il le prenait bien, alors tant mieux! Avec un prénom comme Judicael, pas étonnant qu’il soit spécial, monsieur le luthier. Merde, qu’est-ce que ça faisait du bien de parler à quelqu’un d’autre que ses collègues en cravate avec un balai dans le cul. Il pouvait oublier à quel point les gens avaient le sens de l’humour.

Reprenant son souffle, Max imita le luthier et passa son bras autours de ses épaules, puis sourit de ses dents blanches à la caméra du téléphone. Judicael suggéra ensuite qu’ils se tutoient, ce que Max accepta. On n’était pas à la chambre des communes après tout. Le vouvoiement était quelque chose que Max avait appris à utiliser par défaut ; ça fait plus poli et certaines personnes s’en croient plus importance grâce à ça.

-Vanille s’teu plait!

Max le suivit jusqu’au kiosque de glaces installé sur la plage, et en marchant, il croisa une femme avec un visage familier dans la file pour les glaces. Quand il reconnue la secrétaire qui travaillait au Parlement, Max s’arrêta pour lui dire bonjour. Ça devait bien faire des mois qu’il ne l’avait pas vu, alors il lui demanda ce qu’elle devenait.

-En fait je suis en arrêt de travail depuis trois mois, je fais un burn out, dit-elle en soupirant.

Le député la regarda avec des yeux ronds. Un burn out, sérieux? Elle n’avait pas trouvé une meilleure excuse? Max n’eut même pas l’envie de faire semblant de compatir. Un burn out c’est une invention que les gens trop paresseux donnent pour éviter de travailler, voilà tout. Il leva les yeux au ciel.

-Hoooooooon. Est-ce que t’as des symptômes clairs de ça au moins? Demanda-t-il, septique.

-Oui, j’ai des symptômes clairs de ça. Je suis toujours au bout du rouleau, la moindre tâche on dirait que c’est une montagne, je ne me concentre plus sur rien, je ne dors plus, je pleure pour rien, je te le dis Max, il faut que je me refasse.

En lui disant tout ça, les yeux de la secrétaire se remplirent d’eau, et reparti avec son cornet de glace, les épaules rondes. Max se dit alors : bon alors au fond…

Quelle lâche! Il aurait dû lui dire de se donner un coup de pied au cul et d’aller travailler comme tout le monde… Grosse vache.

-'Scuse moi Judi. Elle est bizarre cette femme. Elle pense qu’on est potes, mais j’ai un peu honte de la connaître. Enfin… on a tous des plaies dans notre entourage. Moi les fainéantes, je peux pas les blairer.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Mar 26 Juil - 12:00


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Eikthyrnir Ω Hybride cerf à l'aura enchanteresse, aux bois majestueux et au regard perçant. Bête des dieux, il fut chanceux quant à sa malédiction et peut-être s'attire-t-il certaines foudres bien qu'il n'ait rien choisi. Causes de la transformation encore inconnues, les carottes font parties du lot des choses qu'il ne peut plus manger.
Personnage sur l'avatar - Anime : Tsukishima Kei Ω Haikyuu!!


‘‘
Let's go to the beach, Bitch !

       

Tu te demandes pourquoi est-ce que les gens apprécient la glace à la vanille, c'est le goût par défaut, un truc un peu trop commun puis finalement, tu te dis que ça lui va bien. Ca semble doux et pourtant toujours très bon, un peu comme lui ? Tu ne sais comment expliquer cette pensée mais il n'est pas l'homme aux piquants qu'il semble vouloir montrer -c'est l'impression qu'il te donne et ça ne peut que te faire sourire quand tu l'entends dire son choix -c'est que bon, tu ne t'attendais pas à ce qu'il soit vraiment partant pour une glace, lui qui voulait t'enfoncer le crâne dans le sable rien qu'un peu plus tôt mais tu as toujours trouvé la vie très surprenante et c'est quelque chose qui ne peut que te faire sourire un peu plus quand tu le vois t'accompagner. Bah quoi, il aurait très bien pu rester sur le sable et se faire servir comme une princesse, non ? Après tout, tu avais dit inviter, ce n'aurait été qu'un peu plus logique.
Vous faites une plutôt drôle de rencontre au kiosque, une bonne femme qui semble se plaindre d'un peu de tout et n'importe quoi et quand tu l'entends parler, tu as l'impression de voir en elle tout le mal de votre siècles. Ce syndrome de trop plein parce qu'on ne supporte pas la pression, parce qu'on a plus envie, parce qu'on préfère fuir les difficultés que de les affronter. Tu ne peux pas vraiment parler, faut dire que t'es aussi ce genre de personne et pourtant tu n'arrives à ressentir presque aucune pitié pour les larmes qui ont infiltré son regard et tu serais presque d'accord avec Max, pour tout avouer. Tu ne sais pas si c'est ignoble et tu ne sais pas si tu fais bien, mais tu ne peux pas vraiment lui reprocher de douter de cette secrétaire -c'est ce qu'elle était n'est-ce pas ?, et tu soupires un peu quand elle s'en va. C'est lourd à porter, le fardeau de ces gens-là. « Je comprends. » dis-tu alors en haussant les épaules. « faut dire qu'elle aurait pu trouver un peu plus intéressant comme discours, hein ? C'est ce qu'on entend partout çaaa... 'faut que je me refasse Maaax, tu compreeends' » avais-tu commencé à imiter avec une voix faussement féminine avant d'éclater de rire. Votre tour apparu et tu demandes une glace à la vanille ainsi qu'une au caramel pour toi et après avoir payé puis récupéré ta monnaie, tu as tendu le cornet à l'homme aux cheveux blonds, lui adressant un sourire ; « mais ça doit arriver souvent par chez vous, ce genre de choses non ? Moi j'pas vraiment ce problème, mais votre boulot l'est du genre un peu stressant, enfin un peu beaucoup, quoi ? Ca t'es jamais arrivé d'en avoir marre et d'te dire qu'tu veux plus faire ça genre, qu't'as plus l'force et qu'tu veux plus t'lever et tout ? » as-tu demandé, soudainement peut-être un peu trop intéressé par le métier de ton interlocuteur.

(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Dim 31 Juil - 17:28


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael

Évidemment, Judicaël fut tout à fait d’accord avec Max. Qui ne le serait pas? Personne n’aime les gens paresseux après tout. Ou plutôt les gens qui ne travaillent pas. C’est quand même avec l’argent des citoyens honnêtes et les chèques que leur envoie le gouvernement qu’ils réussissent à vivre, ces enfoirés.  Chaque fois que Max songeait que c’était grâce à ses chèques que sa famille avait pu manger et s’habiller, il en ressentait un profond dégout. Tout ce temps, ses parents avaient été des sangsues. Ils l’étaient probablement encore : son père n’avait jamais levé son cul que pour récolter du sirop et aller boire son chèque dans un bar du village.

Max secoua la tête en entendant l’imitation plutôt réussi du luthier. La secrétaire avait exactement cette même intonation geignarde, et  Max ne put s’empêcher de rire.

Quatre dollars et cinquante plus tard, les deux amis avaient leur cornet bien en main. Et pas question de partir de la plage avant de l’avoir terminé. La vanille était un choix plutôt safe, mais impossible d’être déçu. Max ne faisait pas confiance aux glaces bleu ou orange. Y’a trop de sucre là-dedans.  La boule au caramel de Judi par exemple. Il espéra pour lui qu’il se brosse les dents à tous les jours… ou qu’il ait un très bon dentiste.

La secrétaire dépressive déjà oublié de leur cerveau, et merci Dieu que ça ne dure pas plus longtemps, Judicaël lui posa tous pleins de question sur son métier au gouvernement. Sa vie professionnelle, il n’avait que ça. Il était loin le temps où Max allait en boite de nuit, faisait du camping, rien qu’aujourd’hui, aller à la plage était quelque chose d’exceptionnel. Évidemment, présenter les choses sous cette angle-là… il aurait sans doute l’air pathétique. Alors il répondit avec le plus grand enthousiasme.

-J’adore ce que je fais. Alors peut-être quand je serais vieux et blasé, ce sera autre chose. Pour l’instant, j’ai encore la flamme. En fait, je pense que si je ne travaillerais pas, là, je serais déprimé.

S’imaginer à ne rien faire, rester sous sa couette toute la journée à manger de la pizza de la veille lui donna froid dans le dos. Aucune chance que ça n’arrive, se dit-il. Jeune et ambitieux comme il était, il n’avait pas terminé de grimper les échelons. Puis il regarda Judi d’un air honnête cette fois.

-Mais vous n’avez pas tort, beaucoup de politiciens craque sous la pression. Avec les médias et les journalistes dans le tableau, ça n’aide en rien. Ce n’est pas mon cas cependant, je suis plutôt derrière les caméras, derrière le premier ministre. D’ailleurs! Si tu veux, je t’invite à venir à la prochaine session parlementaire. Les débats sont toujours bien salés. Et puis tu pourras continuer de faire des selphies avec des politiciens, je leur dirais que je te connais. Par contre, les piercings risquent de ne pas passer… Tu sais comment ils sont, tous un peu coincés du cul.

Et surtout un peu parano avec tous les attentats récents un peu partout. Comme si Judi allait un poignarder un avec l’anneau dans son nombril.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Mar 2 Aoû - 19:04


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Eikthyrnir Ω Hybride cerf à l'aura enchanteresse, aux bois majestueux et au regard perçant. Bête des dieux, il fut chanceux quant à sa malédiction et peut-être s'attire-t-il certaines foudres bien qu'il n'ait rien choisi. Causes de la transformation encore inconnues, les carottes font parties du lot des choses qu'il ne peut plus manger.
Personnage sur l'avatar - Anime : Tsukishima Kei Ω Haikyuu!!


Moonlight drive
burning through the skies a thing of fire connected with our minds and called us higher crawled across the skies and called our name we are the children of the sun we came to be and to become we are the children on course to where we're from ©alas.


‘‘
Let's go to the beach, Bitch !

       

Il te dit qu'il serait très certainement déprimé s'il ne travaillait pas et toi, ça te surprend un peu. C'est vrai, tu n'as pas vraiment l'habitude de penser ainsi ni même de voir les choses de sa façon. tu es contre les flemmards, les sangsues de la société mais tu es pour la liberté et tu as toujours été d'avis que le travail était quelque chose qui aliénait l'homme. Il est drôle de voir les avis diverger et si pour lui, travail rime avec assouvissement de son ambition, pour toi ce n'est rien d'autre qu'une cage parfois dorée qui promet un futur plus assuré. Tu sais bien que sans travail on ne fait pas grand et tu le sais d'autant plus que tu es le premier à avoir voulu quitter l'école pour gagner sa croute. Il n'y a qu'à voir ; à seize ans, tu forgeais déjà des violons -en quelque sorte et le tendre vieux qui s'occupe de toi n'avait d'yeux que pour tes mains plutôt douées. Te sens-tu vraiment enfermé dans ce que tu fais, Jude ? Non, la réponse est très certainement non. Tu es comme libre ; libre d'avoir choisis ce que tu voulais faire, libre d'apprécier ce que tu fais mais ce n'est qu'une liberté apparente parce que le travail n'est-il tout simplement pas une obligation pour survivre en société ? A moins d'être d'une richesse quelconque à la naissance ou de gagner par chance à l'un de ces jeux de hasard, il n'y a pas d'autres moyens de survie que celui du travail. Tu supposes que c'est comme ça de partout.

Il te dit que certains ne tiennent pas et tu n'es pas étonné que ce soit le cas. Ce doit être insoutenable que d'être épié sans cesse pour un oui ou pour un non simplement pour satisfaire l'opinion publique d'une histoire quelconque qui montre que leurs dirigeants sont eux aussi humains. Ce serait presque s'ils pouvaient prendre une photo d'eux sur les toilettes, ils le feraient et tu trouves ça un peu ridicule que certaines personnes soient obligées de gâcher la vie d'autres pour faire quelque chose de potable ; mais n'est-ce pas normal au fond ? Une forme d'oligarchie dans le travail qui rend bien dur la vie de ceux qui sont en haut mais qui peuvent dégringoler si vite qu'il est intéressant d'étudier leurs chutes. Tu ne supporterais très certainement pas une telle vie ; vue celle que tu mènes, il serait compliqué de t'arrêter en si bon chemin. Dans le genre "life fast die young", t'es un peu le bon exemple de la jeunesse d'aujourd'hui qui ne comprend pas très bien les enjeux de la vie alors quand il te propose d'un jour assister à une de leur session parlementaire, t'as légèrement fait un signe de ta main libre -l'autre tenait la glace que tu mangeais tout en écoutant les discours de l'homme. « Tu sais, tu sais, je me doute que ce doit être drôle parfois mais moi et la politique, ça fait quatre. » dis-tu alors en haussant les épaules. « Quoi que, si j'peux me foutre de leur gueule, peut-être que j'passerai faire un tour. » tu as légèrement rigolé avant de laisser une moue se dessiner sur ton visage et tes épaules se sont doucement haussées. « T'inquiètes, j'ai plein de technique pour les cacher ! Enfin, ceux aux oreilles, ça risque d'être quelque peu compliqué. » tu as rigolé ; « Et à moins qu'un de tes politiciens me déshabille, ils ne pourront pas vraiment voir ceux sur mon corps. » ce n'était pas vraiment une question quoi que ta voix est peut-être légèrement montée dans les aiguës sur la fin de ta phrase. Ta croqué dans le cornet sur lequel la glace avait fondu ; « C'est pas à la boutique que j'vais entendre des débats salés en tout cas. La dernière dispute qu'il y a eu -et je crois bien que c'était la seule ! c'est celle à propos des cordes des violons qu'une mère ne voulait pas changer alors que je me tuais à lui répéter que sa fille ne pourrait pas jouer juste si elles ne l'étaient pas. » et rien que cette idée te fait légèrement soupiré ; « Des fois j'me dis, j'aurais dû choisir un métier qui bouge un peu plus quand même. » et tu rigoles doucement.  

(c) khάη

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Mar 9 Aoû - 16:30


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael

Les piercings aux oreilles, c’est vraiment pas le pire. Les femmes avec des boucles d’oreilles, c’était parfaitement acceptable, alors Max ne voyait pas pourquoi ça ne serait pas la même chose avec les hommes. Max pensait cela surtout par devoir d’égalité, et pas parce qu’il aimait spécialement cette mode. Il n’avait jamais compris pourquoi les gens se sont eux-mêmes, volontairement, des trous dans la peau. Enfin, à chacun son plaisir.
Quand à se déshabiller, depuis un moment les visiteurs devaient tous passer un scanner, détecteur de métal, comme à la douane quoi. C’est plus dangereux qu’on pense, être politicien. Avec les débats parfois ennuyeux qu’il pouvait y avoir à la Chambre de Commune, Max avait tendance à l’oublier.

Au tour de Judicaël de parler de son métier. L’histoire de la mère que tout le monde doit écouter, simplement parce qu’elle avait accouché d’un petit morveux. Alors, on s’entend, que c’est le luthier qu’il s’y connait en la matière. Franchement, faire un bébé n’avait rien de spécial ; n’importe quelle greluche en est capable. Élever quelqu’un, c’est ça le vrai challenge. Et avec le nombre de cons qu’on croisait tous les jours, les bons parents méritent une médaille d’or.
D’après Judicaël, ce genre de dispute avec les clients étaient rares. On peut dire que c’est une chance, mais qu’effectivement, ça manque de piquant. Max assena une claque virile sur l’épaule de son nouveau pote, profondément amical mais aussi délicat qu’un taureau.

-Continue tant que tu aimes ça! dit-il, encourageant. Sinon, comment les violonistes – et les autres – pourront jouer si personne ne leur répare leur instrument? Sûrement pas le bonhomme édenté de la quincaillerie. Comment tu veux que ce type s’occupe d’un truc aussi compliqué qu’un violon alors qu’il ne sait même pas comment de se brosser les dents… Sérieusement, les musiciens ont besoin de toi.

Encore plus que les mères névrosées en tout cas.

Sa glace pratiquement finie, Max mordit dans son cornet. Il releva ses lunettes de soleil sur le haut de sa tête et il fut un moment ébloui par la clarté soudaine. C’est ce qui arrive quand on a de faibles yeux bleus. En regardant la plage, il vit les gens commencer à plier bagage, au grand dam de certains enfants qui criaient leur mécontentement. D’ailleurs, lui aussi devrait sans doute bientôt partir. La démocratie n’attend pas. Le Premier Ministre encore moins, surtout s’il savait que son Chief Whip était à la plage en ce moment, prenant des selphies avec un luthier.

-J’ai pas d’enfants, ni de femme, ni de chiens ou de chats, mais j’ai du boulot. C’était vraiment chouette de te rencontrer, et merci pour la glace, je te  retournerai la faveur un jour. Je peux  t’appeler Jude?

Pourquoi pas après tout?

Quant à la faveur, il pouvait bien lui demander ce qu’il lui passerait par la tête. Max verrait bien s’il pouvait faire quelque chose. Mine de rien, il avait pas mal de contacts, il n’avait qu’à lui donner sa carte d’affaires. Mais le jeune député avait une dernière chose à ajouter.

-J’oubliais. Comment est-ce qu’on devient luthier? Je veux dire… quand j’étais môme je voulais devenir pompier ou boxeur… Je viens juste d’apprendre que ça existe encore des luthiers, alors tu as commencé comment?

© 2981 12289 0


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Lun 15 Aoû - 20:59


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Eikthyrnir Ω Hybride cerf à l'aura enchanteresse, aux bois majestueux et au regard perçant. Bête des dieux, il fut chanceux quant à sa malédiction et peut-être s'attire-t-il certaines foudres bien qu'il n'ait rien choisi. Causes de la transformation encore inconnues, les carottes font parties du lot des choses qu'il ne peut plus manger.
Personnage sur l'avatar - Anime : Tsukishima Kei Ω Haikyuu!!


Moonlight drive
burning through the skies a thing of fire connected with our minds and called us higher crawled across the skies and called our name we are the children of the sun we came to be and to become we are the children on course to where we're from ©alas.


‘‘
Let's go to the beach, Bitch !

       

Il te dit que les musiciens ont besoin de toi et que l'édenté de la quincaillerie ne pourra pas réparer des violons et toi, ça te fait rire doucement, ça te fait plaisir, ça te fait sourire. Tu ne sais pas si c'est la vérité et tu ne sais pas si c'est comme ça que tu dois voir les choses mais tu apprécies bien sa vision du monde. Pour une fois, tu as l'impression de te sentir utile et pour une fois, c'est comme si quelqu'un te donnait réellement du crédit. Jamais tes parents ne t'ont dit qu'ils étaient fier de toi et encore moins que tu servais à quelque chose alors entendre quelqu'un le faire pour eux -en quelque sorte, ou plutôt à leur place, ça te plaît. Et tu le remercies d'un petit mouvement de tête gêné, d'un sourire qui se fait humble pour une fois et peut-être que tu perds un peu de cette fierté pour être un peu plus toi-même, pour enfin arrêter de te cacher derrière cette carapace. Il ne se rend pas forcément compte de la portée de ses mots et certainement qu'il ne comprend pas pourquoi cette soudaine gêne mais tu ne peux t'en empêcher, c'est comme ça. Il te rend heureux en quelques instants, avec quelques mots et tu ne dis que finalement, cette journée n'aura pas été veine. Tu termines ta glace quand il semble s'étaler sur sa vie et tu hoches doucement la tête -la bouche pleine de ton cornet quand il te demande s'il peut t'appeler Jude. Tout le monde le fait, alors pourquoi pas lui ? Et tu finis par dire ; « [color=#ff6666]Ca ne changera pas de d'habitude, tu peux le faire.[color] » et tu rigoles un peu ; « Et de rien, j'attends avec impatience notre prochaine rencontre alors. » Et t'as semblé réfléchir quelques instants avant de dire ; « Si tu veux, la semaine prochaine fois, j'me produis dans un petit bar en ville, si tu me files ton numéro j'peux te donner les coordonnées ? Tu n'as qu'à v'nir m'voir, ça sera ma faveur ! » et tu lui adresses un sourire. Et de nouveau il semble s'intéresser à toi et tu hausses un peu les épaules, comme ça. [b]« On devient luthier avec de la patience, de la passion et de l'envie, je suppose ? » tu as un peu rigolé à tes mots. « C'est simplement... Un apprentissage, en fait. Quand j'ai arrêté l'école, j'ai dit que je voulais apprendre un métier, le violon était vraiment toute ma vie et je sais pas, j'ai vu l'existence de ce métier, une boutique pas si loin d'ici et je me suis dit pourquoi pas. L'vieux qui s'en occupe a accepté d'me prendre, j'avais seize piges, et d'puis il s'est passé plein d'choses. » tu rigoles un peu et continue ; « Mais si tu as du boulot, je ne vais pas te retenir ! On se racontera ça la prochaine fois autour d'un verre. » Tu lui fais un clin d'oeil surfait qui te fait simplement rire ; « Ravis de t'avoir rencontré, Max, et à la prochaine, alors. » et tu lui as tendu la main pour le saluer, pour sceller une promesse muette aussi peut-être, avant de le laisser partir -tu ne tarderas pas à faire de même.  

(c) khάη



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]
Mer 17 Aoû - 17:36


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Let's go to the beach Ft. Judicael
Le parcouru de Judicaël était étonnement simple. Ou du moins, de la façon dont-il racontait comment il avait atterrit dans ce métier étrange et méconnu. Ça donnait l’impression qu’il faisait partie d’un club sélect, dont seul quelques personnes sont au courant, et que les reste du monde en était complètement ignorant. D’ailleurs, Max avait eu ce sentiment. Pourtant, ce n’était pas si compliqué. Judicaël aimait le violon, alors, en effet, pourquoi chercher plus loin? Sa vie semblait avoir coulé comme un fleuve tranquille. Elle était loin d’être terminé évidement, et Max lui souhaitait au moins quelques tournants et rapides.

Quant au jeune Whip, des journées comme celle-là, il avait tendance à les éviter. Trop de boulot, et pas de temps à perdre. Cependant, une fois de temps en temps ne pouvait faire de mal, et pourquoi ne pas accepter de venir voir son nouvel ami jouer de son fameux violon?

-Ça doit faire des lustres que je ne suis pas allé dans un bar, sauf pour affaires, évidement. Ça doit bien remonté à l’Université, depuis le temps!

Étudiant, il ne manquait pas une occasion de sortir, car il tenait plutôt bien l’alcool. Max imaginait que le genre de soirée auquel Judicaël l’invitait n’était pas exactement fait pour se bourrée la gueule. Le violon, ça ne peut pas s’associer à une beuverie, tout de même! Il fallait un peu de respect pour l’art, même si Max n’y comprenait rien, et que lorsqu’il y avait des coupes budgétaires dans les Arts, il ne s’y opposait jamais. Cela dit, il viendrait d’abord à cette soirée pour Judicaël, bien avant le reste.
Max lui transmit son numéro, et ils dirent au revoir.

-À la prochaine fois Jude!  T’as intérêt à pas planter ta prestation, sinon je vais vraiment être déçu! Dit-il, sourire en coin.

Ben quoi? Un luthier qui sait même pas jouer correctement. Ça se peut pas?
Une fois Judicaël repartit de son côté, Max termina en vitesse sa glace à la vanille et secoua sa serviette de plage aux motifs de crabes souriants et la roula en un cylindre très serré. Il la fourra sous son bras, replia son parasol et retourna jusqu’à sa voiture.

Le lendemain, au Parlement, il se fit arrêter par l’une des députés du parti sur le chemin de son bureau.

-Dis donc Max, t’as quelque chose de changé. Tu t’es fait bronzer?

-Ouais, je suis allé à la plage hier.

-Chouette, il faisait tellement beau! Avec qui tu y’es allé?

-Ben, j’y suis allé seul.

-Ah.

-…Est-ce que y’a un problème Nancy?

-Non! Non…Pas du tout c’est juste…

Bon ça y est. Quoi encore, se dit-il en la regardant.

-C’est juste que me demandais ce que tu pouvais bien faire de tes journées de congés. C’est fou comme tu travailles tout le temps!

Elle gloussa, et Max la laissa faire en affichant sa meilleure pokerface.

-Et toi Nancy, tu ne dois pas assez travailler pour avoir le temps de te poser des questions pareilles. Peut-être que si tu passerais moins de temps à te faires de manucures pendant les débats que et tu arrêterais de sucer le secrétaire à la défense, tu remplirais sans doute le vide que tu as dans le crâne.

Là-dessus, il laissa une Nancy complètement horrifiée. Max sourit et se dit qu’il adorait son job.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Allons à la plage [Ft. Judi]



Contenu sponsorisé




‘‘
Revenir en haut Aller en bas

Allons à la plage [Ft. Judi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h
» Allons au cinéma ce soir...
» Seul sur la plage (libre)
» Allons au marché ♪ [PV: S'hira et Anna]
» Suicide et combat sur la plage.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOLDEN NIGHT :: Les alentours d'Ottawa :: La plage-