Partagez|

Murphy Hawkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Murphy Hawkins
Jeu 19 Mai - 16:00


Humain
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain

Personnage sur l'avatar - Anime : Elizabeta Héderváry (Hungary) - Hetalia: Axis Powers.


You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins


‘‘
Murphy Hawkins
who is
here ?

◮ Genre : Femme
◮ Naissance : 1992 - CANADA
◮ Groupe : Humaine
◮ Orientation Sexuelle : Bisexuelle
◮ Autre : Elle présente les informations à la télé sur une petite chaine.



Accueillante ⁑ Ambitieuse ⁑ Protectrice ⁑ Sincère ⁑ Parfois truculente ⁑ Bavarde ⁑ Directe/Franche ⁑ Feignante ⁑ Cynique ⁑ Désordonnée ⁑ Très émotive ⁑ Féminine ⁑ Jalouse ⁑ Naïve ⁑ Passionnée ⁑ Taquine ⁑ Tolérante ⁑ Spontanée  ⁑ Serviable ⁑ Romantique

Accueillante, serviable : Murphy aime recevoir des gens chez elle. Même si elle ne vous connait pas, même si vous débarquez à l'improviste, il y aura toujours un petit peu de place chez elle pour vous ! Besoin de quelque chose ? Elle sera toujours là pour vous aider !

Feignante, désordonnée : Soyons clair, ce n'est pas parce que Murphy aime recevoir et aider qu'elle le fait bien /PAN/. Elle est un peu faignante mais surtout très désordonnée. Parfois, c'est un peu déroutant.

Naïve : Sans basculer dans la naiserie, Murphy fait facilement confiance aux gens. Parfois, ça lui joue des tours car elle peut avoir du mal à discerner le vrai du faux.

Ambitieuse : En classe, elle aimait avoir de bonnes notes, briller par son intelligence. Bon, le problème c'est qu'elle n'a jamais eu le QI d'un chercheur en neurosciences... Du coup, ça marchait plutôt bien pour elle jusqu'en terminale (et encore). Quoi qu'il en soit, Murphy sait tirer son épingle du jeu de toutes les situations professionnelles dans lesquelles elle se trouve. Elle aime réussir et fera tout pour.

Jalouse, passionnée et romantique : Quand Murphy vit quelque chose, c'est à fond ! Elle déteste faire semblant ou se retenir, surtout en amour.

Taquine, spontanée, cynique, sincère : La jeune femme n'a pas sa langue dans sa poche. Certaines personnes la trouvent même désagréable pour cette raison... D'autres trouvent que ça fait son charme. On aime ou on aime pas !

he
ad
bo
dy
◮ Origine/Type : Caucasienne
◮ Taille & Poids :
Murphy mesure 1m65 pour 45kilos.
◮ Corpulence :
Elle est très mince, sans être maigre pour autant car elle est assez sportive. Elle n'a pas beaucoup d'appétit mais est très gourmande !
◮ Couleur des yeux :
Ses yeux sont vairons. Son oeil gauche est vert, tandis que son oeil droit est bleu. Certaines personnes adorent, certaines personnes détestent !
◮ Couleur des cheveux :
Ses cheveux sont blonds (plutôt l'été, quand le soleil les a éclaircis) ou châtains.
◮ Autre : Elle a beaucoup de grains de beauté.
◮ Style vestimentaire :
Le pêché mignon de Murphy c'est le shopping. Son dressing a beau être immense, il est quand même plein à craquer.
Vestimentairement parlant, il y a 2 Murphy :

La première s'habille pour son travail. En semaine, elle doit être toujours impeccable ; que ce soit au niveau de ses fringues, de sa manucure, de son maquillage ou de sa coiffure !

La seconde Murphy, vous la verrez plutôt le soir et le weekend. Loin des contraintes, elle préfère porter des jeans et des joggings. Ses cheveux sont souvent laissés "en vrac" ou négligemment attachés. Malgré cet apparent confort, elle aime rester féminine ! Jogging oui, sac à patate non ! PAS DE FASHION FAUX PAS !

Histoire


On rêve tous de trouver un jour sa moitié, son âme sœur. La personne avec laquelle on se voit grandir puis vieillir. Celle qui donne envie de dire « oui », de dire « reste ».

- Je t’en supplie... Reste…

- Murphy, c'est fini.

Mon cœur s'arrête. Je ne peux pas croire... Non, je ne VEUX pas croire ce que je viens d'entendre. C'est un cauchemar. Quand est-ce que je me réveille ?

- Neal, je t'en supplie...

Ma main se pose sur sa joue. Sa peau finement rasée me rappelle les moments que nous partagions avant son accident. Je ferme un peu mes doigts, comme pour essayer de le retenir. Ses traits se crispent. Hâtivement, je lui attrape le poignet avec mon autre paume.

- S'il te plait...

Il dégage son bras de mon emprise et me regarde avec mépris, dégoût. Des larmes perlent sur mes joues. Je n'aurais jamais imaginé être un jour pour lui l'objet d'autant de haine.

- Je suis désolée...

Pas de réponse.

Mes lèvres s'entrouvrent pour rajouter quelque chose, pour l'empêcher de se détourner sans avoir ne serait-ce que pris la peine de me dire un mot. Sa voix me manque, son rire me manque. Je me demande depuis combien de jours, voir combien de semaines, je n'ai pas entendu son rire. Mais je n'arrive plus à articuler quoi que ce soit... J'aimerais trouver ce qu'il veut entendre, ce qui le fera changer d'avis ; même si malgré tout, au fond de moi, je sais très bien que c'est vain.

Il soupire, donne un coup de tête pour que je retire ma main de son visage.

Je m'exécute.

Faute de pouvoir le toucher, je m'accroche à présent à sa chemise. Je ne veux pas le lâcher. J'ai l'impression que si je le lâche, je vais le perdre.

- Murphy...

- PARDONNE-MOI !


J'ai crié sans m'en rendre compte.

Il détourne son regard vers le sol. Ai-je réussi à le faire ne serait-ce que douter ?

Après quelques secondes interminables, il fixe ses prunelles dans les miennes et me répond calmement :

- Non.

Non ? Comment peut-on répondre non à cette question avec autant d'aplomb ? Je sens que mes jambes menacent de se dérober sous mon poids à tout instant.

- Je ne peux plus vivre avec toi Murphy. C'est fini.

Ses traits fins sont sévères ; Son jugement est sans appel.

Mon visage est encore tourné vers le sien, je ne peux pas me résoudre à quitter ses grands yeux bleus. Les secondes me paraissent si longues et si courtes. Je me demande si c’est bel et bien la dernière fois que je pourrais être si proche de lui ?

Si proche mais en même temps si loin… Malgré tout, le mal être entre nous me crève le cœur. Alors que j’avais toujours senti chaleur et protection dans la différence de taille que nous avions, elle semblait soudainement uniquement souligner notre éloignement.

Il pose ses paumes sur mes joues, avance son visage vers mon front et y dépose un baiser. Doucement, il m’achève :

- Au revoir Murph’…

Il retire ses mains, je tombe par terre. Incapable de pleurer, choquée.


Moi, j’avais miraculeusement réussi à trouver cette personne, et je venais de la perdre.




Neal était sergent.

Un jour, lors d’un entrainement, un de ses coéquipiers lui a tiré plusieurs balles dans le torse. Il a été conduit en urgence à l’hôpital militaire dans un état critique.

J’ai été avertie quasiment instantanément de sa situation car il m’avait mis dans ses « contacts à prévenir ». Je suis allée le voir dès que j’ai su, quittant précipitamment mon travail sur le plateau télé.

Lorsque je suis arrivée à l’hôpital, il était inconscient. Il avait perdu beaucoup de sang. Je n’ai eu le droit de le voir qu’à son réveil, quelques heures plus tard. Une autre opération était prévue le lendemain pour enlever les éclats de balles qui étaient encore dans son corps.

- Murphy ?

- J’ai eu si peur…

- Je suis là.

Il avait ce petit sourire que je connaissais par cœur. Ce petit sourire qu’il faisait pour me rassurer autant que pour se convaincre lui-même.

Neal a toujours été quelqu’un de fort contrairement à moi. Ce soir-là, pas d’exception à la règle ; il était dans un sale état et pourtant c’était moi qui pleurait, moi qui avait besoin d’être réconfortée.

- Tout ira bien mon cœur…

Si seulement ça avait été vrai.

Dans la nuit, Neal se mit à hurler de douleur. Je n’ai pas compris exactement ce qu’il se passait, mais le médecin a été clair sur un point : son cas était « beaucoup plus compliqué que prévu ».

Avant de partir pour le bloc, il a demandé de rester seul avec moi quelques instants. Comme on ne refuse rien à un mourant en train  de mourir, on lui a accordé cette faveur. Il était fiévreux, poitrinaire. J’avais du mal à le regarder tout en restant stoïque. Le voir dans cet état me dévastait.

- Murphy… Je veux que tu fasses quelque chose pour moi.

Il essaya de dissimuler une grimace de douleur sur son visage, ce qui me fit éclater en sanglot.

- Tu te souviens du site internet dont je t’avais parlé un jour ?

J’étais abasourdie. Qu’est-ce que ce fichu site avait de si important ? N’avait-il rien d’autre de plus pertinent à partager avec moi dans un moment pareil ?

- Oui… Un peu.

- Je t’avais dit que si ça tournait mal pour moi, ce serait peut-être ma dernière chance ?

- Neal…

- S’il te plait Murphy… Je ne peux pas imaginer partir en laissant ici toute seule. Je veux vivre avec toi… Promets-moi que tu vas le faire !

Les médecins coupèrent court à notre entrevue. Pris de panique, je lui ai répondu sans me rendre compte des conséquences :

- Promis…

Puis, l’anesthésiste lui administra de quoi quitter Murphy pour rejoindre Morphée.

« 1 chance sur 2 ». Murph’, tu vas vraiment lui faire ça ? Que va-t-il se passer si tu échoues ? Que lui arrivera-t-il ? Je ne me souviens plus de ce que Neal m’avait raconté sur ce foutu site internet. Qu’est ce qu’il arrive si on est « perdant » ? L’inverse de mon souhait ?

Les questions se bousculent dans ma tête. Je n’arrive pas à savoir quoi faire. Et si c’était vrai ? Et si j’allais jouer la vie qui compte le plus pour moi à pile ou face ? N’est-ce pas lui retirer 25%, 30% de chance de survie que de parier sur le 50/50 ?

- Neal...

Les médecins de l’armée semblent compétents. Et ce n’est certainement pas la première fois qu’ils ont affaire à des blessures de ce genre… Je ne peux tout simplement pas te faire ça. Je ne veux pas être la responsable de ta mort. Égoïstement, je sais très bien que si les choses tournent mal « à cause » de moi, je ne m’en remettrais jamais ; je ne veux pas non plus être responsable de ma propre mort.

- Je ne peux pas…

Je jette mon téléphone par terre. Les gens présents dans le hall me regardent de travers. Alors que je me penche pour le récupérer, je constate que l’écran est fichu. Je considère ça comme un signe.



Quelques semaines plus tard, il fut enfin autorisé à rentrer à la maison, « guérit ». Nous avions ainsi pu reprendre notre petite vie, presque comme si rien ne s’était produit….

« Presque »

Neal ne m’a jamais pardonné de ne pas avoir fait de vœu sur cette saloperie de site internet. Dans un premier temps, j’ai bien vu qu’il a essayé de me cacher ça, de le refouler. Ça le rongeait de l’intérieur, il ne m’a plus jamais regardé comme il le faisait auparavant.

J’avais perdu sa confiance, et perdu mon fiancé.




Le Joueur

◮ Prénom/Surnom : Gigie
◮ Âge : 22 ans
◮ Comment as-tu trouvé le forum ?  huhu
◮ Et comment tu le trouves, maintenant ?  please
◮ Qu'est ce que t'inspire le mot "Outaouais" ? Tellement de chose si vous saviez 8D.....
◮ Quelque chose à dire ?  Lama dance
Revenir en haut Aller en bas

Murphy Hawkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Loi de Murphy [FB 1623 PV Adrienne Ramba] [HOT]
» [TERMINEE] Alexander Hawkins - Regarde la noirceur dans les yeux bien en face et dis moi ce que tu vois. †
» (m) cillian murphy ✈ libre
» Jim Hawkins
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOLDEN NIGHT :: Personnages :: Présentations :: Dossiers :: Fiches Validées :: Humain-