Partagez|

Un train peut en cacher un autre [Azael et Taylor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Un train peut en cacher un autre [Azael et Taylor]
Sam 6 Aoû - 22:48


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : De personne seule, Taylor se dédouble quand les monstres en elle se décident à sortir. Noire et Blanche, colère et peur, loup et agneau. Deux êtres qui ne peuvent se séparer, et qui pourtant, ne seront jamais unis.
Personnage sur l'avatar - Anime : Kindred - League of legend





‘‘
Bonjour ? Pourquoi faire ?
- On dirait que tu t’agites comme un macaque.

Ce qu’elle faisait ? Visiblement, insulter les petites racailles du coin. Pourquoi ? Parce qu’ils s’amusaient à essayer de reproduire les pas d’un ballet classique tient. Une mauvaise idée. Non, deux en fait, car passer sa rage sur ce genre de personnes n’étaient visiblement pas une option envisageable au commun des mortels. Taylor aurait dû s’en souvenir, c’est jamais cool de se croire plus forte que la majorité. Mais la jeune femme s’en fichait, un peu comme pour la règle qui disait qu’il fallait au moins prendre une douche avant de sortir rencontrer des gens. Des inconnues au bataillon. Chose qu’ils remarquèrent tout de suite, ces idiots qui ne savaient pas danser.

Appuyée sur sa canne, il faut dire qu'elle ne ressemblait à rien. Des cheveux longs et blancs, aussi gras qu’une plancha utilisée lui tombaient sur le visage. Cachaient ses yeux, son visage renfrogné. Quand à ses habits, trop grands, ils flottaient sur son corps. Sentant la transpiration, l’huile de cuisson. Taylor ne portait même pas de chaussures, tout juste des chaussons roses, à oreilles de lapin. En plein milieu du trottoir, elle s’était stoppée, exultant la colère de voir ainsi des gens se moquer. Pas d’elle, non, elle elle s’en fichait. mais de son art, de cette chose noble qu’elle avait un jour nommé avenir.

Pourquoi était t’ elle là déjà ? Pourquoi était t’ elle devant ce casino ? Pour les masques, pour l’arc, pour le monstre qu’elle avait vue dans le miroir. Un informateur. Toutes ses économies étaient passées dedans, mais qu'importe, c’était quelqu’un qui pouvait identifier les artefacts. Une personne louche, à rencontrer dans un lieu encore plus malsain, dernier recours quand internet n’avait pas de réponses. Pourtant, pourtant, elle perdait du temps. Le magnifique arc dans la main gauche, elle les défiait du regard. Elle perdait du temps, mais qu’importe. Les voir s’amuser réveillait en elle la tristesse de ne plus jamais pouvoir danser. Elle qui avait prit son courage à deux mains pour enfin sortir de sa chambre se retrouvait à voir ce spectacle désolant. Faire la guerre à des abrutis sans cervelle n’était pas son mantra, mais bon dieu, ce qu’ils pouvaient être agaçants !

- J’ai honte pour toi.
ft. le petit singe
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Un train peut en cacher un autre [Azael et Taylor]
Mar 16 Aoû - 23:21


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Irrisor est une hyène. Comme toutes hyènes, elle est moqueuse à son temps perdu (c'est-à-dire tout le temps). Elle a toujours considéré Azaël comme le sujet parfait de moquerie. Elle se moque à la fois sur son ancienne pauvreté comme son boulot de maintenant. Et plus particulièrement de la mère d'Azaël, pour être sur de le mettre hors de lui. C'est
Personnage sur l'avatar - Anime : Jafar ▬ Magi


I just can't wait to be king! ♪
I'm gonna be the mane event, like no king was before.
I'm brushing up on looking down.
I'm working on my roar!
©️alas.


‘‘

   
ft. Taylor & Azaël

   
Qu'est ce que tu regardes comme ça?

   
   

   

Qu’est-ce que tu fais là ? Tu sais pas trop. Tu ne prenais ton service au bar dans lequel tu travailles que dans une heure, et les autres employés de ce même bar, danseurs comme serveurs, avaient décidés de se rassembler un peu avant le travail pour discuter et rigoler un peu. Tu n’allais pas refuser, ça te faisait du bien à toi, de sortir un peu. Bon, t’avais toujours Irrisor qui te collait aux baskets, mais quand tu étais avec du monde comme ça, c’était d’autant plus facile de ne pas faire attention à elle.

Enfin bref, tout ça pour dire que vous trainiez en bande. Vous n’étiez pas une vingtaine non plus, mais peut-être sept ou huit, quand même. Vous vous étiez calé dans une rue un peu déserte, là où vous ne gêneriez personne, et vous profitiez des quelques rayons de soleil en discutant et en riant sans trop vous cacher. D’ailleurs il n’était pas rare que quelques regards se tournent vers vous dès que vous aviez le malheur de rire trop fort ou de dire une connerie tout haut. Mais bon, on ne vous changera pas, et surtout pas toi. Parce que niveaux connerie, t’es pas loin d’être premier.

Tu ne saurais trop te rappeler comment, mais la discussion a subitement tourné vers la danse. Sur les huit que vous étiez, en te comptant vous étiez cinq à danser ce soir dans le bar en question. C’était habituel, c’était certes pas très bien vu, mais au moins vous étiez bien payé à la fin de la soirée. Parmi les cinq, t’étais le seul garçon. En même temps déjà que c’était rare les garçons qui dansent, ça l’est d’autant plus quand il est question de danser a moitié nu pour un public majoritairement masculin. Mais bref, ce n’était pas le plus important.
Une des filles avait fini par te demander des explications sur certains pas de danse, chose que tu te faisais un plaisir d’expliquer. Pour rappel, t’aurais pu intégrer une école de danse en arrivant à Ottawa, seulement, t’avais pas le niveau, ni l’argent pour. Alors tu t’étais levé, et tu t’étais mis à danser en lui expliquant bien pas à pas les choses… Et vous aviez fini par faire les cons, tout simplement. Parce que ça termine toujours comme ça avec eux, et c’est ça qui est drôle. Vous dansiez, certes, mais certainement pas comme il le fallait.

C’est certainement pour ça que cette fille s’est énervée contre vous. T’en sais rien, t’as pas compris. Tu l’as même pas vu arriver, faut dire. Elle est arrivée comme ça, et elle s’est tout de suite permise de critiquer ce que vous faisiez. « Danser comme un macaque », c’est ce qu’elle avait dit en te regardant dans les yeux. Et forcément, toi, t’es pas du genre à baisser le regard comme ça, quand on te tient tête, même quand tu as Irrisor qui rit à gorge déployée dans ton dos.

▬ Hihihi ! Comme un macaque ! Elle a l’œil cette fille ! Je l’aime bien ! Pas toi Azaël ?

Tu te contentes de lui siffler un joli « Ta gueule » comme tu as l’habitude de faire dès qu’elle s’adresse à toi pour se moquer, avant de reposer le regard sur la demoiselle en question.

▬ On peut savoir qui tu es pour dire ça ?

Ceci est dit sur un ton qui ne laisse aucune place à de la gentillesse. Ton groupe derrière toi, chuchote un peu dans ton dos, et l’une d’entre elles, Marie, vient vers toi pour poser sa main sur ton épaule et essayer de te calmer ainsi.

▬ Simba, laisse tomber, c’est une tarée, t’as vu comme elle est sapée ?

Quelques rires se laissent entendre par tout le groupe, et toi t’as beau être en colère, tu pouffes un peu, hautainement en plus. C’est vrai qu’elle avait tout l’air d’une taré, à se promener comme ça, en chausson et les cheveux sales qui se voient à deux kilomètres.

Mais c’est qu’elle n’a pas l’air d’avoir envie de s’en aller, celle-là, et quand elle dit qu’elle a honte pour toi, tu sens la colère monter en toi. Tu hausses un sourcil et toujours sans la quitter des yeux, tu répliques.

▬ Te donne pas cette peine, c’est user de ton empathie pour rien ! Et si t’as si honte que ça, pourquoi tu passerais pas ton chemin plutôt que de venir nous emmerder !
▬ Hihihi ! Azaël ! Tu fais même pas peur quand t’es en colère ! T’es vraiment pathétique, elle a raison la petite !
▬ Tsk.

Tu grognes légèrement avant de la détailler un peu plus du regard. Tu te demandes bien ce qu’une fille comme elle te veut, à venir te chercher l’embrouille comme ça sans raison, alors que tu t’amusais juste.

▬ Est-ce que tu peux faire mieux que nous au moins ? Viens nous montrer, on attend que ça, nous. Apprend nous ? A moins que tu puisses pas le faire…

T’avais bien vu sa canne. Et tu te doutais qu’elle ne pouvait pas se déplacer sans, sinon quel intérêt d’en avoir une. A moins de savoir danser avec, elle ne pourrait pas te montrer grand-chose.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas

Un train peut en cacher un autre [Azael et Taylor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Un train peut en cacher un autre
» Une lettre peut en cacher une autre... [Vik]
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄
» Un cri peut en cacher un autre... [PV Nelly Taylor]
» Une menace peut en cacher une autre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOLDEN NIGHT :: Ottawa :: Les distractions :: Le Casino-