Partagez|

You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Jeu 15 Sep - 16:47


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Innocentia Ω Encore un bébé, le félin fera tout pour attirer l'attention de Céleste allant d'un extrême à l'autre. L'attention que cherchait Céleste auprès de ses parents semble s'être traduite dans cet animal et le voilà bien mal loti d'un animal qui ressemble à une peluche et dont personne ne sait l'existence.
Personnage sur l'avatar - Anime : Naruto Uzumaki Ω Naruto


‘‘
Céleste William Jolly
who is
here ?

◮ Genre : Au début, ils y ont cru. Ils y ont cru très fort même, faut dire que quand on voit que la tête, c'est pas dur de se tromper et pourtant, il s'est dessiné entre tes jambes une jolie chose qui fait de toi l'homme que tu es aujourd'hui.
◮ Naissance : Tu es né le 17 avril 1996 tu es donc du signe du bélier, tu es ascendant cancer et ton signe lunaire est balance -mais ce n'est pas ce qu'on te demande, n'est-ce pas ? Tu as vu le jour ici même, à Ottawa, il ne faisait pas vraiment froid mais il ne faisait pas excessivement chaud non plus. Vous étiez plutôt bien, à vrai dire, à ce qu'ils disent.
◮ Groupe : Tristement golden
◮ Orientation Sexuelle : Jusqu'à aussi loin que tu te souviennes, tu as toujours été attiré par les hommes et même quand on t'a demandé si tu voulais te marier avec Cendrillon, tu aurais bien préféré que l'on te demande si tu voulais devenir la femme du Prince.
◮ Autre :  T'es un peu ce qu'on appelle un enfant star, tu crois, en quelque sorte en tout cas et même si tu n'as pas vraiment choisi ton métier, tu te retrouves présentateur d'un télé-achat quelconque. Mais tu n'en restes pas moins une personne cultivé dont les études rongent les années d'adolescence.




Accueillant Ω Aimant Ω Amusant Ω Attentif Ω Attentionné Ω Bavard Ω Bienveillant Ω Charismatique Ω Confient Ω Coquet Ω Courageux Ω Cultivé Ω Curieux Ω Délicat Ω Distingué Ω Doux Ω Émotif Ω Énergique Ω Enthousiaste Ω Explorateur Ω Expressif Ω Extraverti Ω Féminin Ω Fêtard Ω Franc Ω Gaffeur Ω Gourmand Ω Impatient Ω Impliqué Ω Intelligent Ω Joueur Ω Joyeux Ω Maladroit Ω Naïf Ω Nerveux Ω Ouvert Ω Optimiste Ω Paisible Ω Persévérant Ω Rêveur Ω Romantique Ω Sensible Ω Sociable Ω Taquin Ω Tendre Ω Têtu Ω
he
ad
bo
dy
◮ Origine/Type :  D'un terme un peu savant, tu es ce qu'ils appellent de type caucasien, européen aussi peuvent-ils dire mais toi, tu ce que tu vois, c'est un p'tit gars avec la peau dorée, un truc du genre.
◮ Taille & Poids : On ne peut pas dire que tu es petit, non pas vraiment mais on ne peut pas dire que tu es grand non plus et du haut de ton petit mètre soixante et onze disons que tu ne vois pas la vie comme tout le monde, quoi. D'un poids équivalent pour ta taille, il faudrait peut-être que tu manges un peu plus quand même -mais tu comprends, il faut savoir garder la ligne pour rentrer dans les costumes de la télé.
◮ Corpulence : T'es le genre de gars qui passé un moment fut chétif, mais maintenant, tu es un peu comme tous ces mecs qu'on voit à la télé avec les muscles qui se dessinnent sans vraiment être là, et tout le reste, quoi.
◮ Couleur des yeux : Tu as de grands yeux bleus et c'est une de tes plus grandes fiertés, oui, oui. Ils sont si grands qu'on dirait l'océan, comme le dirait maman et des fois ils brillent, des fois ils pleurent sans jamais vraiment de raisons, ils sont juste comme ça, un peu capricieux.
◮ Couleur des cheveux :  T'as les cheveux tout le temps ébouriffé et puis des fois, ils brillent, oui, ils brillent comme le soleil parce que c'est un peu comme ça qu'on appelle ton blond et si certain sont à la recherche de cette couleur, toi, elle est naturelle, tu es né comme ça et pas autrement.
◮ Autre :  Il n'y a aucune grande particularité sur ton pauvre cœur, on peut noter deux trois grains de beautés à des endroits tout à fait normaux, on peut voir une tâche de naissance à la naissance de tes reins mais aucun tatouage. Un piercing se trouve là, juste là, à la naissance de ta nuque, parce qu'on ne le voit, parce qu'il est discret, parce qu'il est un peu ce que tu ne seras plus jamais.
◮ Style vestimentaire : Pas très compliqué de s'habiller quand on a l'argent pour, n'est-ce pas ? Pourtant, t'es le genre de gars qui porte des choses simples trouvées chez topman ou d'autres boutiques pour « jeune » (il faut dire que tu n'as que vingt ans) , tu ne portes aucun intérêt particulier à la marque ou à être bien habillé, tant que tu as des vêtements, ça te suffit grandement.
Histoire
Quand tu es né, tu étais un peu comme un cadeau du ciel, cet enfant qu'on espérait plus mais qui a tout de même fini par pointer le bout de son nez. C'est un peu de là que vient ton prénom, Céleste, comme si tu étais un cadeau de Dieu, comme si tu venais des étoiles. Papa était beaucoup trop croyant pour laisser cette chance passer, il devait te donner un nom qui lui fasse penser à cette chose qui remplissait son cœur ; l'amour d'un Homme que personne ne connaît, que personne ne voit et s'il avait proposé le nom de tous les saints existants simplement pour convaincre Maman, il n'avait pas vraiment réussi à faire quoi que ce soit et avait terminé par céder pour Céleste qui malgré tout semblait lui rappeler quelque chose. Maman, elle, elle voulait Céleste parce qu'elle avait toujours la tête dans les nuages. Parce qu'elle était drôle cool, maman, à regarder les étoiles sans cesse. Et puis elle ne pouvait en aucun cas t'appeler Voie Lactée ; alors te voilà né, Céleste, l'enfant attendu qui n'avait en aucun cas le droit de les décevoir.
Mais Papa et Maman quand ils t'ont eu, ils en avaient déjà dans la bouteille. Tu te dis, des fois, qu'il aurait été mieux qu'ils ne te fassent pas ; ils furent vite dépasser. Tu ne sais pas vraiment comment expliquer ce sentiment qui t'a très rapidement envahi mais tu parlais, parlais et tu avais comme l'impression qu'ils ne savaient plus t'écouter, qu'ils ne comprenaient plus vraiment, qu'ils n'étaient pas au courant, comme si tout ce que tu racontais leur passait au-dessus. La seule excuse qu'ils arrivaient à te sortir, c'est qu'ils étaient un peu vieux pour ça, que de leur époque, ce n'était pas trop comme ça. Mais toi, tu n'avais qu'eux. Qu'eux pour parler. Qu'eux pour rigoler. Et ils se sont éloignés. C'est un peu comme tous ces gens à l'école, ceux qui te regardent, ceux qui plaisantent avec toi, même ceux qui traînent avec toi , c'est des gens qui s'éloignent, qui ne reste jamais bien longtemps. C'est bien parce que tu t'entends avec tout le monde que personne n'est important pour toi, et puisque personne n'est important tu ne peux pas vraiment raconter quoi que ce soit à qui que ce soit. Tu étais plus seul que jamais.
C'est compliqué de dire « oui j'ai des amis », parce que des amis, tu en as eu. Toute ta scolarité, et pourtant, tu ne t'étais jamais senti aussi seule, comme si ces personnes ne te comprenaient pas, comme si tu ne voulais pas qu'elles te comprennent. Tu avais en quelque sorte mis une barrière entre toi et ces pauvres personnes qui essayaient tant bien que mal de se rapprocher, peut-être, de partager avec toi. A l'école, tu avais su jongler entre les études et les conneries et même si tu n'étais pas forcément bon à l'école, tu t'en sortais assez pour faire tes classes sans jamais demander ton reste. Puis est venu le jour où ramener une bonne note n'était plus forcément quelque chose qui intéressait tes parents, faire une connerie non plus, d'ailleurs. Tu as vite pensé qu'ils étaient lassé de ton comportement, un peu perdu face à ton système de vie et ils étaient là à te demander pourquoi est-ce que tu arrivais à t'en sortir, si tu ne travaillais jamais ? Ils semblaient bien trop habitué à ce que tu pouvais faire à ce que tu pouvais donner ; il n'y a plus d'intérêt alors, n'est-ce pas ? C'est très certainement ce qui t'a fait changé radicalement, c'est un peu comme ça que tu as décidé d'être « parfait », pour qu'ils s'intéressent à toi.
Et pourtant, être excellent dans tous les domaines ne semblait pas assez pour intéresser tes parents. Bien sûr qu'ils ont fait attention à ce changement drastique, qu'au début, ils étaient content pour toi -très content même, oh mon Dieu Céleste, tu t'es enfin décidé? qu'ils s'étaient exclamés tout heureux devant ton visage fier. Mais maintenant, ce n'est plus vraiment ça non plus. L'attention que tu avais réussi à capter de par tes bonnes et ton attitude plus que correcte ne suffisait plus, c'était même normal ; Et Céleste alors ? Oh vous savez, il n'a pas vraiment de problèmes. Il était presque normal que tu ramènes des bonnes notes, normal que tu réussies, normal que tu deviennes l'enfant dont ils avaient toujours rêvé parce que tu comprends, Papa, il avait prié pour ça et un peu Maman aussi, elle avait demandé aux étoiles de t'épargner une vie difficile et voilà que celle-ci te sourit ; un sourire si grand, si radiant que tu ne peux te défaire de son étreinte, n'est-ce pas Céleste ? Tu te dois maintenant d'être parfait en tout cas et il est d'une logique implacable que tu feras ce que tu veux de ta vie ; parce que tu as su t'en donner les moyens, ou plutôt, parce qu'il semble si facile pour toi de passer toutes ces épreuves, à quoi bon se priver, hein ? Et si tu avais voulu qu'ils te reconnaissent à ta juste valeur, il fut compliqué de leur expliqué que tout ça, c'était du travail, que tu n'étais peut-être pas si bon. Foutaises, avait balayé d'un geste ton père l'air sévère en disant qu'il ne croyait pas un traître mot de ce que tu disais. Bien sûr, que tu avais eu des passages à vide, que tu t'étais égaré, mais il t'a dit que les brebis du seigneur étaient elles aussi égarées avant qu'il ne les ramène dans le droit chemin ; tu étais une brebis égarées que l'on a ramené dans le droit chemin et toi, toi, tu n'as pas su y croire, tu ne peux juste pas y croire.
C'est pas facile de devenir une tête du jour au lendemain et la colère de certain de tes petits camarades face à des aptitudes aussi marquées n'était pas injustifiée -ou si peut-être que l'envie n'est pas pardonnable mais toi, on t'a appris à pardonner, à tendre l'autre joue, n'est-ce pas ? Et c'est un peu ainsi que tu as fait, quand ils ont commencé à t'insulter ou d'autres choses peut-être moins gentilles. Toi, tu t'en foutais un peu, peut-être que ça allait attirer l'attention de tes parents ? Peut-être que les bleus sur ton corps ou ceux qui ont pu un jour orner tes joues allaient intéresser tes parents, ne serait-ce qu'un temps soit peu ? Et ça a marché. Plusieurs fois. Mais ça n'a pas vraiment eu l'effet escompté, parce que ce que tu voyais dans leurs yeux, ce n'était qu'une forme de déception que finissait par te décevoir toi aussi ; tu te décevais toi-même, à vrai dire.

Mais toi, ce que tu voulais vraiment, c'est être connu. Que le monde entier parle de toi -parce que ça attire les regards, parce que ça attire l'attention et certainement que tu as un problème avec ça, certainement qu'ils aurait dû te faire soigner quand tu étais plus gosse si seulement ils s'en étaient aperçus, n'est-ce pas ? Mais c'était trop tard et tu avais maintenant la tête pleine de rêve ; un peu plus jeune, tu aurais dit que tu voulais dominer le monde et peut-être que ça aurait fait quelque peu tiquer ton père parce que c'est pas très gentil, parce que si tu fais ça, le Paradis ne voudra jamais de toi mais maintenant, tu ne manques pas d'idées pour devenir « célèbre », parce qu'au fond, c'est ce que tu veux n'est-ce pas ? Être une petite grande star, une étoile montante. Et même si tu ne sais pas comment t'y prendre, tu le feras.
T'as quinze, seize ans que tu commences à faire plusieurs auditions. Tu ne dis pas que la musique était toute ta vie mais tu te souviens de la prof de musique qui disait que ta voix n'était pas trop mal ; pourquoi est-ce que tu n'essaierais pas, n'est-ce pas ? Ce n'était que des petits rôles dans la pièce du coin, autant de théâtre que d'adaptation musicale -et tu n'avais jamais le premier rôle. C'était frustrant, très frustrant, de voir les étoiles ainsi sous les feux des projecteurs alors que toi tu te retrouvais à jouer un arbre ou homard ; tu avais besoin toi aussi de briller sur les parquet d'une scène quelconque et si l'on te demandait de commencer à devenir contorsionniste pour le faire, pourquoi pas ? Tu le ferais.
T'as vraiment seize ans quand tu fais ta première audition pour un télé-crochet quelconque canadien. Un truc qui montre les visages, qui fait chanter, qui rend grand et fort apparemment, n'est-ce pas ? Tu as chanté mais quand tu y réfléchis, tu es presque persuadé que c'est ton visage plus que ta voix quelconque qui a fait un buzz certain auprès des autres ; parce que tu ne te contentais plus de la grande Ottawa, de ton petit quartier, mais d'un Canada bien plus grand ; c'est un peu comme ça que l'on t'a remarqué, d'ailleurs, n'est-ce pas ? Que l'on a fait attention à toi. C'est un peu comme ça que tes parents se sont retrouvés devant le fait accompli à signer des contrats qu'ils ne comprenaient pas -parce que pour eux, ce n'était qu'une fantaisie comme une autre, parce qu'ils n'avaient pas compris que passer à la télé pouvait te mener à ce genre de choses, parce qu'ils ont vite été dépassés par tous ces événements et c'est un peu de ta faute, non ?  Ils ne savaient même pas ce que tu avais signé.
Ca a commencé par des pubs puis un peu de mannequinat et tu es certain d'avoir encore cette pub de parfum quelque part dans tes dossiers. Ca ne te déplaisait pas, parce qu'on posait les yeux sur toi. Ca ne te déplaisait pas, parce qu'on te regardait -et Papa, Maman ? Ils n'étaient pas vraiment là, non, voire vous ne faîtes plus que de vous croiser, en quelque sorte. Ils sont fiers de toi, tu crois, c'est ce qu'ils t'ont dit et pourtant tu n'arrives pas à les croire, tu n'arrives pas à te dire que c'est vrai. Et tu t'es rendu compte qu'ils ne faisaient pas vraiment attention à toi quand tu as demandé s'ils avaient vu ta dernière pub ; non, ils ne l'avaient pas vu, puis ils ne s'y intéressaient pas vraiment mais si tu étais heureux ainsi, tu n'avais qu'à continuer. Sauf qu'ils ne s'y intéressaient pas. Ils ne s'y intéressaient pas... N'était-ce pas pour eux que tu as fait ça ? N'était-ce pas justement pour ça que tu as voulu te montrer, devenir célèbre ? Et voilà qu'un autre plan venait de tomber à l'eau.
Puis toi, tu n'étais qu'un adolescent. Ta vie, elle ressemblait à celle d'un film. C'était cool, c'était beau -puis Papa et Maman ne pouvaient pas se plaindre au fond, parce que tu ne ramenais de l'argent à la maison hein ? Mais l'adolescence, c'est aussi la découverte de soi. C'est aussi l'apprentissage de sa personne. Et quand tu t'es rendu compte que tu préférais regarder ton partenaire photo que ta partenaire, il y a eu quelques problèmes. Pas pour toi, tu ne crois pas, parce qu'au fond tu l'as certainement toujours su -quand le Prince Eric était plus intéressant que la Princesse mais ce n'est pas comme ça que ça se passe dans ton milieu, que l'on t'a dit. Tu n'as pas vraiment le droit de préférer le mannequin à la mannequin et certainement que tu vas devoir abandonner l'idée d'une homosexualité certaine parce que tu comprends, les filles après, elles ne rêveront plus vraiment, tu deviendras complètement inaccessible, et ça, c'est pas possible alors il a fallu te brimer, devenir quelqu'un d'autre et toi, ça, tu ne le voulais pas, oh non, loin de là. Parce que si tu devenais quelqu'un d'autre, il y avait encore moins de chance pour que tes parents fassent attention à toi et ça, ce n'était pas imaginable.

C'est comme ça que tu as tout envoyé valser, à vrai dire. T'as dit que tu en avais marre. Que tu ne voulais pas qu'on t'oppresse, que ce n'est pas la vie que tu voulais mener, que si c'était ça ; ils n'avaient qu'à t'oublier. Et pauvre garçon qui du haut de ses dix-huit ans se retrouve sans rien si ce n'est un diplôme inutile et une vie ratée. Ratée ? Ouais, c'est un peu comme ça que tu considères ton adolescence. Tu n'as rien fait comme tout le monde et très certainement que c'est ce qui te pose problème, très certainement que c'est le problème qui se dessine. Tu ne sais plus très bien comment on agit avec les autres et t'as essayé pourtant mais tu étais un peu perdu, un peu à l'Ouest et si l'attention que tu attirais était due à ton minois que l'on voyait à la télé, il était rare que ce soit pour autre chose et finalement ; ce n'était vraiment pas ce que tu espérais.
Tu t'es retrouvé seuil, à nouveau. Tes parents étaient un peu fâchés, un peu déçus ; parce qu'ils t'avaient prévenu n'est-ce pas ? Et tu ne les avais pas écouté, alors  maintenant, tu pouvais bien vivre ta vie comme tu veux ils s'en fichaient et toi, ça t'a certainement brisé le cœur. C'est comme si ils l'avaient pris et l'avaient broyé de toute leur force.  C'est comme ça que ça se fait, de toute manière, les histoires non ?
Tu ne savais plus vraiment quoi faire, t'as repris les études et même pour toi il était normal d'être excellent ; tu n'avais pas d'autre choix que de te montrer fort et bon, parce que c'est un peu tout ce qu'il te restait à vrai dire. Cette excellence sans saveur, quelconque, ce savoir sans science. Puis tu avais ta routine et finalement, c'est toi qui te confortait dans une solitude certaine parce que c'est bien plus simple ainsi ; parce que c'est mieux que d'être encore et encore déçu par ceux qui t'entourent, non ?
Et c'est comme ça que ce mystérieux site t'es apparu. Tu ne faisais rien et il s'est offert à toi. Tu as un peu ris, au début, tu t'es dit, pourquoi pas ? Pourquoi pas après tout, Maman faisait bien des vœux dans les étoiles, Papa priait bien quelque chose en quoi tu n'avais jamais cru ; tu n'avais qu'à faire un vœu, ça ne pouvait pas te tuer. Alors tu as d'abord tapé des idioties mais de peur que cela marche vraiment -sait-on jamais, tu n'avais pas vraiment envie de te retrouver avec une verge de trois kilomètres de long comme tu avais pu l'écrire, tu as fini par formuler ton vœu le plus cher ; que tes parents fassent attention à toi, qu'ils te regardent, qu'ils s'occupent de toi, qu'enfin, grand Dieu, ils se rendent compte que tu existes.
Et étrangement, tu as commencé à vivre comme un Roi très peu après ça. Comme si soudainement tes parents s'étaient rendu compte que tu étais Céleste, leur enfant, que tu étais là. Le vœu formulé restait dans le fond de ta mémoire mais tu n'osais pas croire à sa réalisation ; ce serait fou, n'est-ce pas ? Complètement taré que de dire « mon vœu s'est réalisé » grâce à ce site. C'était fou et tu ne pouvais imaginer le raconter à personne. Personne. Mais alors voilà que tes parents s'occupaient de toi. Trop même, peut-être.
Et la vie te souriait à nouveau quand on t'a passé un joli coup de fil demandant si tu ne voulais pas présenter une quotidienne quelconque sur une petite chaîne. Pourquoi pas ? Ce n'était qu'une émission pour mégère, mais toi, ça t'allait. Tu te retrouvais dans ce milieu que tu avais quitté un peu énervé mais que tu avais finalement appris à aimer ; parce que tu ne semblais être bon que pour ça, n'est-ce pas ? Mais ta vie n'était pas si rose, non, parce qu'il y a cette chose que tu vois, qui te suis partout mais que personne d'autre ne semble voir -et ce n'est pas faute d'avoir demandé « dis, t'as rien remarqué d'étrange avec moi ? »mais apparemment, non, si ce n'est cette question un peu suspicieuse. C'est ce que ce truc, il t'aide pas ; et déjà que tu as des parents quelque peu envahissant dont les messages et appels ne finissent plus, il faut que ce truc vienne te gâcher la vie sans que tu ne puisses en discuter.
Pourtant, t'as essayé de vivre avec -essayé. Maintenant, grand enfant que tu es du haut de tes vingt ans, tu essayes de vivre un peu différemment. Maman n'est plus de ce monde, non, parce qu'elle a trop regardé les étoiles et voilà que ça lui a coûté la vie ; puis papa, lui, il fait toujours attention à toi. Il est en pleine forme, ne vous quittera très certainement pas de sitôt et les coups de fil que tu ne cesses de recevoir en sont la preuve vivante. Et toi, tu sais que tu l'as demandé, cette attention oui, mais peut-être que maintenant, tu regrettes un peu... Non, certainement que maintenant, tu regrettes fortement ; mais on est jamais content de ce que l'on a, n'est-ce pas ?
La seule chose qui te rend réellement heureux, c'est ton petit post à la télé qui a évolué ; de la matinale bien trop tôt le matin que seule les grand-mères regardent, tu es passé à une sorte de télé-achat sur une chaîne bien plus grand et bien plus plaisante et puis c'est plutôt drôle tu trouves de présenter des produits dont même toi tu doutes ; c'est que certains n'ont pas vraiment l'air de marcher et quand tu discutes de ces pilules minceurs avec tes collègues, elles n'ont pas non plus l'air convaincu de cela ; c'est un peu particulier, mais c'est rigolo.
C'est vrai que tu es loin de la vie que tu t'imaginais, que tu es loin de ta représentation mondiale et de cette vie de « rock star » mais tu es tout aussi heureux, excepté peut-être ce petit diable sur ton épaule qui continue de te faire trébucher : mais tu as décidé de toujours te relever.

Monstre
[SEULEMENT POUR LES MONSTRES] ▶ Expliquez nous ici quel type de monstre vous êtes, comment vous le vivez, si vous êtes plutôt agressif, plutôt gentil etc.

Verum ad istam omnem orationem brevis est defensio. Nam quoad aetas M. Caeli dare potuit isti suspicioni locum, fuit primum ipsius pudore, deinde etiam patris diligentia disciplinaque munita. Qui ut huic virilem togam deditšnihil dicam hoc loco de me; tantum sit, quantum vos existimatis; hoc dicam, hunc a patre continuo ad me esse deductum; nemo hunc M. Caelium in illo aetatis flore vidit nisi aut cum patre aut mecum aut in M. Crassi castissima domo, cum artibus honestissimis erudiretur.

Tantum autem cuique tribuendum, primum quantum ipse efficere possis, deinde etiam quantum ille quem diligas atque adiuves, sustinere. Non enim neque tu possis, quamvis excellas, omnes tuos ad honores amplissimos perducere, ut Scipio P. Rupilium potuit consulem efficere, fratrem eius L. non potuit. Quod si etiam possis quidvis deferre ad alterum, videndum est tamen, quid ille possit sustinere.



Le Joueur

◮ Prénom/Surnom : LikeNovocaine
◮ Âge : J'ai toujours dix-huit ans, mais c'est mon anniversaire dans un peu moins d'un mois. 8DDD (c'est dur d'écrire « moins » et « mois » à la suite stp)
◮ Comment as-tu trouvé le forum ? comme jude l'a trouvé.
◮ Et comment tu le trouves, maintenant ? toujours dans mes favoriiis.
◮ Qu'est ce que t'inspire le mot "Outaouais" ? un truc.
◮ Quelque chose à dire ? à dire.


Dernière édition par Céleste W. Jolly le Lun 19 Sep - 8:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Jeu 15 Sep - 18:09


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Personnage sur l'avatar - Anime : azumane asahi ; haikyuu


‘‘
"présentateur d'un télé-achat"

like. really ? SERIOUSLY ???

jpp de toi srx. tu me tues.

bonne chance pour ta fiche, again. /die

love. ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Jeu 15 Sep - 18:13


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Marlon est un vampire, ne traînez pas seul le soir où vous sentirez une vive douleur dans le creux de votre cou. Ne faites jamais confiance à un inconnu, ne vous retournez jamais, courrez... Courrez !




‘‘
Mon celeeeeeeeeste !!!!!!
J'te Love trop vivement qu'on se fasse un rp 8D
Tu seras à moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Jeu 15 Sep - 19:01


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Irrisor est une hyène. Comme toutes hyènes, elle est moqueuse à son temps perdu (c'est-à-dire tout le temps). Elle a toujours considéré Azaël comme le sujet parfait de moquerie. Elle se moque à la fois sur son ancienne pauvreté comme son boulot de maintenant. Et plus particulièrement de la mère d'Azaël, pour être sur de le mettre hors de lui. C'est
Personnage sur l'avatar - Anime : Jafar ▬ Magi


I just can't wait to be king! ♪
I'm gonna be the mane event, like no king was before.
I'm brushing up on looking down.
I'm working on my roar!
©️alas.


‘‘
GNNNNNNNN

Je te fais plein des mots d'amour t'as vu? Comme ça !

Love love love

♥ ♥ ♥

Tu veux m'épouser?
Tu veux combien d'enfants?
Tu veux on habite ensemble?
Tu veux on fasse plein de trucs?

J't'm j't'm j't'm (mais pas plus que Bambi ok ?)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Jeu 15 Sep - 20:06


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : Marlon est un vampire, ne traînez pas seul le soir où vous sentirez une vive douleur dans le creux de votre cou. Ne faites jamais confiance à un inconnu, ne vous retournez jamais, courrez... Courrez !




‘‘
Hop hop hop ! Célèste est pour moi nah mais ho ~
J'adore le début de ta fiche sinon !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Dim 18 Sep - 0:00


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Ferreus Globus, ou "Boulet"

Perroquet bavard, continuellement perché sur l'épaule de Marion au risque de mettre ce dernier en retard de tous temps, tant il est lent. Bruyant au possible, il mène la vie dure au jeune homme en réclamant sans cesse son attention, jusqu'à parler plus fort que tout le monde exprès afin que l'on entende que lui.
Personnage sur l'avatar - Anime : Aoba Seragaki - Dramatical Murder


« Viser au bonheur, aspirer au bonheur, chercher le bonheur, c'est prendre pour cible un reflet dans la glace.  »
« Le bonheur est une habitude à cultiver. »
« Le bonheur continu nous rend audacieux. »
► in search of what everyone continues


‘‘
Re-bienvenue, donc !

De voir Naruto en avatar, ça me rappelle le personnage transexuel que j'avais fait sur un autre forum, fut un temps pas si lointain. On voit rarement ce personnage en avatar et c'est bien dommage, il est bien bien cool !

Bonne chance pour le reste de ta fiche ! /o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Lun 19 Sep - 8:32


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Innocentia Ω Encore un bébé, le félin fera tout pour attirer l'attention de Céleste allant d'un extrême à l'autre. L'attention que cherchait Céleste auprès de ses parents semble s'être traduite dans cet animal et le voilà bien mal loti d'un animal qui ressemble à une peluche et dont personne ne sait l'existence.
Personnage sur l'avatar - Anime : Naruto Uzumaki Ω Naruto




‘‘
Merciiiiiiiiii tout le monde ! ♥

& j'ai terminé ma fiche fufu. ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Sam 24 Sep - 16:04


Humain
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain

Personnage sur l'avatar - Anime : Neliel Tu Oderschvank - BLEACH


‘‘
Re-bienvenuuuuue ! (OMG CEY MON JUDY. LUV.)

Ta fiche est parfaite (comme d'habitude en fait *PAN*) - l'utilisation du "tu" me perturbera toujours - et ... ton personnage est tellement adorable (mais un peu triste D:).

Du coup, tu es validé ! Bienvenue chez les Golden n__n

ET POUR ME FAIRE PARDONNER (de l'attente, hein) JE T'AI FAIS UN ADORABLE DEMON :

Innocentia ❤ (ou "innocence")

Brève description du Démon (caractère et physique)
Innocentia est encore un bébé et ne peut donc pas rester seul. Il a constamment besoin d'être au centre des attentions et tout particulièrement celle de Céleste, son propriétaire. Un attachement qui peut parfois poser problème : en effet, en cas de manque, Innocentia a tendance à faire des bêtises afin d'attirer à nouveau son attention. Cela peut aller de simples rugissements continus à des excréments volontaires. Un comportement dont Céleste à dû mal à supporter mais le côté adorable de son démon fait qu'il lui est impossible de lui en vouloir longtemps.



Dernière édition par Gabriela Vargas le Sam 24 Sep - 19:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE
Sam 24 Sep - 16:04


Humain
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain

Personnage sur l'avatar - Anime : Neliel Tu Oderschvank - BLEACH




‘‘
Petits liens utiles
Après la validation

Rescencement de ton avatar : WWW.
Fiche de Relation : WWW.
Demande de RP : WWW.
Lancer de dés : WWW.
Le Flood : WWW.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE



Contenu sponsorisé




‘‘
Revenir en haut Aller en bas

You stink of hallelujah but you wash yourself in sin Ω CELESTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Flesh Wash - Quand y'en a pu.... comment qu'on fait ?
» Fiche Wash
» TB VS WSH
» Tutos, techniques et conseils à ne pas manquer.
» [TERMINÉ] Et le clairon sonna l'hallelujah. [pv Chase]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOLDEN NIGHT :: Personnages :: Présentations :: Dossiers :: Fiches Validées :: Golden-