Partagez|

Simplement une ombre qui passe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Simplement une ombre qui passe
Dim 19 Juin - 2:06


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : 雪女 Yukio'nna. Etre doté d'une beauté intemporel qui perce même sous forme humaine. Maîtrise la glace et peut devenir immatérielle. La colère du Yukio'nna est redoutable et son enfant est plus précieux que tout.


‘‘
Charlotte Rose
who is
here ?

◮ Genre : Je ne connais que trop bien les limites de mon corps féminin !
◮ Naissance :   (Année, lieu) Je suis née le 23 mai 1993. J'ai donc 23  ans et je suis née au Canada
◮ Groupe : (Golden, Monstre ou Humain Monstre
◮ Orientation Sexuelle : Je suppose que je ne sais pas encore donc...Pansexuelle ?
◮ Autre : Année, diplôme Cinquième année de médecine avec comme objectif d'être pédopsychiatre



Douce ⁑ Calme ⁑ Curieuse ⁑  ⁑ Psychotique ⁑  ⁑ Timide ⁑ Travailleuse ⁑ Incompréhensible   ⁑ Adorable ⁑ Paranoïaque ⁑ Discrète  ⁑ Vertueuse dans son absence de remords ⁑ Froide ⁑ Pacifique ⁑ Loyale ⁑ Menteuse⁑ Cruelle ⁑ Maladroite  ⁑ Patiente ⁑ Pure
On a souvent dit de moi que je n'assumais rien. Ni mon âge, ni mes goûts. Que je me cachai derrière un masque de mensonge. Que j'améliorais mes réactions pour que personne ne se pose de question sur moi. Je n'ai pas toujours 22 ans ni même ma nationalité.enfin ma vraie. Je cache tout. Derrière un faux nom, une fausse richesse et une fausse moi. Je travestis ma vérité pour la rendre universellement juste. Peut-être parce que j'ai peur de ce que je suis au final ? Mais je mens toujours. C'est devenu presque une seconde façon d'être pour moi, je mens pas pour enfoncer ni pour me vanter, je mens pour fuir. Ma vie n'est qu'une immense fuite en avant, je ne sais pas réellement où je vais aller ni ce que je vais devenir mais je ne peux pas rester stable. Je ne sais pas si je pourrai toujours tenir ce rythme, si je ne vais pas me brûler les ailes en continuant à courir toujours plus haut, toujours plus vite. Peut-être qu'un jour, je vais tomber de haut et je n'aurai que mes superbes mensonges dorés pour moi.   Peut-être que ce jour est déjà arrivé ? Je suis enceinte de quelqu'un qui ne sait même pas mon véritable âge et à qui j'ai offert des vains mensonges pour gâcher que je disparaisse. Invoquant des disputes imaginaires pour ne pas lui dire qu'il va être papa. Me mentant à moi même pour ne pas dire que je suis un Monstre enceinte. Mais ça ira toujours… Je saurai tenir le masque qui me sert de peau. Au final, suis je réellement une bonne personne ? Si je n'arrive qu'a mentir pour ne pas assumer mon vrai moi, je ne mérite pas votre compassion plus qu'autre chose. Je mérite simplement qu'on me laisse dans ma mouise fait de liens et de tisssement dorés.

Ensuite parlons du reste. On apprécie mon calme et ma gentillesse au quotidien. Je m’énerve pour peu et j'ai tendance à toujours sourire pour un rien. Mes amis me surnomment « Miss Sunshine » parce que je souris et je ris facilement. Malgré tout, on me connaît aussi pour ma cruauté naturelle. Non pas que je suis spécialement mauvaise mais j'aime voir la souffrance d'autrui. Pas la provoquer non, mais la voir. M'en délecter avant de me lasser pour redevenir un petit agneau mignon. Cela ne fait pas de moi un monstre non ?

On dit aussi de moi beaucoup de choses. Que je suis Lunatique ? Que je suis affectée d'un détachement de la réalité ? Non pas vraiment, enfin je ne trouve pas. Certes, je suis imprévisible, je change facilement d'humeur et j'ai des tendances à être… disons spéciales mais c'est pas une raison pour me cataloguer de sorcières ! Je suis une bête de travail, je peux avaler des litres et des litres d'information en une heure et je ne plains jamais devant une masse de travail même si maintenant, j'en fais beaucoup moins. Je ne supporte que difficilement les nausées matinales et les jambes lourdes. Ca me coule un peu mes notes et je sais que je resterai pas éternellement ainsi. Il sera temps de choisir, lui ou moi ? Hors de question d'accoucher pour le donner à une autre, j'aurai bien trop mal au cœur pour ça. Je suis une fille egoiste, entre son bonheur qui passe par le don à une autre et le détruire. Je préfère encore le détruire. Désolée Petit Boy ou Petite Girl, mais votre maman n'est qu'une egoiste.

La majorité des personnes ne comprennent pas mes problèmes, mes aspirations et mes rêves. Peut-être parce que je m'embrouille fréquemment les pieds dedans. Je ne sais pas quand si je deviens folle ou si simplement mon cerveau veut rester dans sa bulle dorée. Mais en tout cas, je reconnais une chose, j'ai tendance à voir le mal partout. Je pense toujours à tort ou à raison qu'on veut ma mort, qu'on veut m'enfoncer, je ne fais que très peu confiance à autrui et il est très facile de casser cette confiance de façon maladroite même si normalement je n'ai rien à vous reprocher véritablement. Je ne suis pas paranoiaque ! Enfin, je ne pense pas ?

Pourtant quand on garde ma confiance et mon amitié, je suis la personne la plus loyale que le monde ne puisse jamais supporter. Je ne trahirai jamais quelqu'un qui porte ma confiance, je le tromperai jamais. Même, je serai capable de ne pas trop lui mentir. De lui dire la vérité en tout honnêté. Malgré tout, je suis une personne assez froide. Je n'arrive pas trop à parler en public et j'ai tendance à repousser les marques d'affections trop directe, je ne sais pas trop y répondre surtout, je suppose. Je suis plus le genre de fille à dire non avec le visage fermée parce que je suis trop timide pour dire oui honnêtement. Pourtant, on me reconnaît adorable. Je rougis facilement et j'ai des tics que la majorité juge mignon et digne d'une petite fille. Celle de marcher sur la pointe des pieds quand je suis sur une ligne, ou alors  faire l'avion quand je veux courir plus vite. Je suis donc aussi enfantine et peu sérieuse. Comment je pourrai tenir avec un enfant dans les pattes ?

Autre aspect enfantin, je suis très maladroite ! Un médecin maladroit ? Ah ! Oui oui, revenez les gens ! Je n'arrive pas à tenir correctement un objet ou alors je tombe facilement n'importe où. A force, je porte des protections de sport sous mes vêtements pour ne plus être obligée d'aller aux urgences à chaque fois. Même je me relève promptement et je crie en levant le pouce ; « Mouahahah rien ne peut arrêter la grande Charlotte » avant de me raviser parce que j'ai l'air idiote…

Mais la chose la plus secrète de moi, c'est que malgré mon âge, malgré mes tendances étranges, malgré ma grossesse, je suis quelqu'un de pure. Je suis innocente, je peux me faire encore avoir par un être humain parce que je veux toujours croire un peu contre moi que ça ira toujours bien. Je suis candide, non pas que je crois facilement les gens mais j'ai foi dans l'humain et qu’inconsciemment je pense que chaque personne n'est pas mauvaise au fond. Quand je suis mauvaise langue avec une personne, j'ai plus la sensation de m'attaquer à un avatar qu'au une vraie personne. Je sais que la méchanceté et la haine existent mais j'ai la sensation d'être plus loin que tout ça. Comme si j'étais une exception comme si le monde était forcément tout rose autour de moi. Je sais que c'est pas le cas, mais la main sur le ventre et la brume sur les yeux, je dirai toujours oui. Je veux croire. Veux tu croire avec moi ?
he
ad
bo
dy
◮ Origine/Type : Causacienne et totalement Canadienne.
◮ Taille & Poids : 1 67 pour 55 kilos
◮ Corpulence : Frêle voire maigre mais à de belles formes
◮ Couleur des yeux : Bleu foncé lègerement dorés
◮ Couleur des cheveux : Roux voire blonds vénitiens ou alors blanc neige en forme monstreuse
◮ Autre : (Grains de beautés/Tatouages/Piercing...) Elle a un tatouage en forme de flocon de neige en bas des reins et c'est tout o/
◮ Style vestimentaire : A vrai dire, j'adore ce qui est mignon et ce qui est extraordinaire. Donc je suis le genre de filles qui s'habille toujours bien mais que personne ne voit la subtilité de mon style vestimentaire parce que trop focalisé sur ce qui sort de l'ordinaire.
Histoire
Mon histoire ? Je peux tricher un peu dessus non ? Ah… Je vais essayer d'être honnête alors !

Je suis née de parents purs Canadiens, on est pas des Canadiens fracophones même si je me débrouille dans la langue de molière, non nous on parle Anglais. Ma mère travaillait dans le commerce, en temps qu'attachée commerciale. A cause de ce métier, elle passait très peu de temps à la maison, ses clients la connaissaient mieux que nous ses propres enfants. Même, je suppute que ma petite sœur ne vient pas du même père que moi et mon grand frère, mais je m'égare.

Mon père était restaurateur d’œuvre d'arts spécialisé en horlogerie. C'est pour ça qu'il a épousé ma mère, c'était une véritable antiquité. Loin de l'idée d'un homme calme et posé comme les clichés des artistes, mon père était un homme bruyant et curieusement ermite. Il passait son temps dans son atelier, à raler contre la mauvaise production des montres d'aujourd'hui et à de temps en temps crier sur nous et notre mère quand elle était là pour se détendre. La relation qui unissait mon père et ma mère était étrange, conflictuelle et empreinte d'une haine passive comme si le calme d'un bon repas permettait d'effacer l'absence d'amour entre eux. Ils étaient là plus pour nous que pour eux, mon père reprochait à ma mère de se donner à fond dans son travail et de le délaisser. Ma mère reprochait à mon père sa saleté, son comportement et son machisme ordinaire. Mon père et ma mère sont loin d'être des parents parfaits, voire même des parents notables. C'était des gens profondément humains avec leur rêve et leur problèmes mais ce n'était pas des parents. Je les aime mais j'avais plus sensation avec eux de devoir être la grande sœur voire la mère qu'être la fille. Je souhaitais que mes parents divorcent pour leur permettre d'être un plus heureux dans la vie de tout les jours, donc j'ai pris toute la maison sur mes épaules. Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours tout pris sur moi pour supporter ma sœur et donc ses caprices et ses TOC. Oui ma sœur possède des tocs, avant de partir de la maison, elle DOIT toujours vérifier que les portes et les volets de la maison sont bien fermés. Sinon elle fait des crises d'angoisses et c'est insupportable. Mon frère ensuite, plus vieux que moi de 15 mois. Il est mou et passif sauf qu'il a la langue aussi acéré qu'une vipére. Oh lui, je l'aime beaucoup. Il m'aide dans les tâches ménagères et il supporte mes mensonges incessants. Il est critique avec tout le monde sauf notre précieuse petite famille sur laquelle il m'attaque que les points qui débordent.

Mon père ne supportait pas qu'on remette son autorité en place donc il me claquai ou me fouettait quand je m'élevai un peu trop haut contre lui mais si c'était mon frère, il le prenait à la rigolade en disant que ça lui forgeait le caractère. Des preuves de machisme ordinaires, je pourrai vous en sortir à la pelle. Des blagues sur les règles, des remarques quand je faisais à manger et quand je m'occupai de la maison « Ah ça te va bien Charlotte, si tu pouvais faire ça tout les jours. ». Mais passons !

Petite, j'étais une gamine très vive. Je me posais beaucoup de questions sur tout et sur tout le monde. C'était pas vraiment bien vu dans mon entourage, mais tout le monde disait que ça passerait avec l'âge. Indépendamment de mon âge, j'étais très intelligente et curieusement mature. Je n'ai jamais vu mes parents comme un couple mais plutot 2 individus forcés par le destin à vivre ensemble. Et en regardant bien, je me suis rendue compte que c'était toujours le cas dans les autres familles. A la maternelle, j'étais souvent mise au coin parce que je parlais trop fort et parfois, je me mettais à crier très fort sans aucune raison. J'avais la sensation de suffoquer dans ce monde où le mensonge n'est qu'une monnaie. En pleurant, je suis tombée dans les jupes de ma mère ce jour là. En me toisant à moitié froidement et à moitié attendrie, elle m'a chuchotée quelque chose qui m'a inconsciemment marqué « Tu sais Charlotte, si un mensonge est cru et accepté par la majorité. Ce n'est plus un mensonge ». Mais si tel est le cas, c'est grâce à ça que le monde tourne. A cause des mensonges qu'on croit. Elle m'a tendue 4 doigts et m'a demandée combien j'en voyais. J'ai répondu 4 et en riant elle a dit

« Charlotte, l'art des mensonges c'est de faire croire que 2+2 = 5, les vrais menteurs transforment la vérite. Ils la subliment. C'est pour ça que le mensonge est partout. Le mensonge c'est comme les petites pilules que tatie prend. Cela rend les gens heureux, mais seulement pendant un court laps de temps. » Pourquoi je n'ai pas garder la fin de ce discours ? Je ne sais plus vraiment. Mais le mensonge est devenu quelque chose de banal pour moi. Au début,c 'était maladroit et pas vraiment glorieux mais à force j'ai réussis à devenir une « Sublimeuse de Vérité ». A cause de ça, je traînais parfois dans des groupes d'amis en mentant sur mon âge et ma situation pour être plus facilement acceptée. C'est puéril, je le sais bien mais voilà.

Je n'ai pas eu le reste de ma vie des evenements particulier, j'ai eu mes frayeurs, une vie relativement normale. Très bonne étudiante, j'ai toujours voulu m'occuper d'autrui et c'est tout naturellement que je me suis dirigée vers la médecine.

La médecine est une discipline sur laquelle je ne peux pas mentir ni tricher. Et je l'aime profondément. J'ai fini Major de ma promotion pour les préselections et j'ai toujours avancé tranquillement dans mes études sans jamais me poser des questions sur le bien fondé de mes actions. Jusqu'à LUI.

Il était particulier, je l'ai su dès que je l'ai vu. On mangeait tout les jours au même café. Blond doté d'une beauté pire que démoniaque. Il m'avait envoûté d'un coup d’œil et je n'ai pu que l'admirer silencieusement de loin pendant des heures et des heures. Je n'avais jamais ressenti ça pour un autre. C'était une espèce de force violente et puissante qui semblait à sens unique. Il était gentil avec tout le monde et semblait simplemen bien apprécier ma présence. J'ai toujours tenté petit à petit de me rapprocher de lui, en me faisant passer pour la fille de ses rêves. J'ai changé mes comportements, mes goûts et mon âge pour lui correspondre. Face à lui, je n'étais plus Charlotte, l'étudiante timide et un peu fofolle de médecine, j'étais Charlotte la jeune commerciale de 26 ans sérieuse et riante. Il est tombé si facilement amoureux de l'autre moi que ça en devenait presque ridicule. Il m'aimait de la passion aveugle d'un jeune premier. Il s'appelait Lancelot, il avait 29 ans et il travaillait comme Historien de Guerre. Il était passionnant, doux et parfait avec moi. Mais plus ça allait plus je sentais que ça allait mal. Il ne m'aimait pas pour moi mais pour l'image que je lui renvoyais. Alors douloureusement, j'ai disparu. Je n'ai rien laisser, juste un numéro de téléphone pour l'abreuver de mensonges sur ma situation. Mais plus ça allait, plus je me sentais malade. Je vomissais pour rien, j'étais toujours fatiguée.

Je ne suis pas étudiante en médecine pour rien, j'ai pu obtenir un discret rendez vous avec l'un de mes professeurs. Et en m'examinant, il fut formel. J'étais enceinte. Quand j'ai appris ma situation, j'ai vacillé. J'étais foutue. Profondément foutue. Selon mon professeur, j'étais trop enceinte pour envisager seulement d'avorter. Bien sûr, s'inquiétant pour mes études, il m'a proposé quelque chose. J'avais 3 semaines pour me décider. Il pouvait me faire voir un collègue qui était moins regardant sur l'âge des fœtus. Je n'ai pas pu choisir sur le coup, il m'a laissé rentrer chez moi pour que je me remette de mes émotions mais je pleurais toutes les larmes de mon corps en m'avachissant dans mon lit. Mon téléphone vibra à ce moment. Le décrochant machinalement, j'entendis la voix de Lancelot qui me déchira encore plus le cœur et qui me fit pleurer plus fort :

« Charlotte ?! Es ce que ça va ?! Tu me fais peur ! Si besoin, je prends le premier avion pour Ottawa ! »

je souris un peu malgré moi la perspective de le revoir me faisant du bien :

« Non… C'est bon… Tu es un ange Lancelot. J'ai eu une journée un peu dure donc t'entendre me fait du bien »

Il rit au bout du fil et il commença à me parler rapidement de tout et de rien.
Puis la phrase qui me fit encore plus mal au ventre fut dite
« Tu sais Charlotte quand on pourra, tu voudras..enfin revenir ? J'aimerai faire quelque chose de durable entre nous »

Le bébé qui se developpait dans mon ventre était trop durable pour moi et laissant tomber mon téléphone je me mis à sangloter. Je me sentais prise au piège, terriblement prise au piège. Prise entre le mensonge qui m'avait apporté ce bébé et son père et l'amour pur et sincère que j'éprouvai pour lui. Je parie que si je lui disais la vérité, il me lâcherait le visage plein de dégoût et de rancœur.

Trainant sur Internet pour noyer mon chagrin, j'ai trouvé un site qui me proposait d'exaucer l'un de mes vœux alors avec une foudre de bonne volonté j'ai tapé « Je voudrai être plus sincère ». Sur le coup, il ne s'est rien passé mais le lendemain j'ai remarqué que ma tignasse s'était brusquement allongée et était devenue d'un blanc neige effarant. Je ne comprenais pas ce qui se passait et j'ai remarqué 2 autres choses de foudroyants J'étais devenue mille fois plus belle que jamais comme si tout mes défauts de corps s'étaient effacés, mon visage était devenue taillé comme un diamant et ma peau aussi lisse qu'une bébé. Et ma peau était devenu d'un blancheur neigeuse. Le pire restait mes yeux, d'un violet foudroyant. Des yeux m'inspirait une terreur sans fond et sans forme, c'était horrible. Ma peau était glacée et j'étais devenue toute lègere.

Mais j'avais faim. Une faim monstreuse et j'ai compris d'ou venait cette faim quand j'ai vu ma voisine sortir de chez elle. Je n'avais pas faim de son sang ou de son âme non. J'avais faim de sa force, de son énergie. Je voyais les humains avec un halo d'energie, un halo qui sentait toutes les meilleurs choses du monde. Je sentais mieux tout ce qui avait autour de moi et en moi, je sentais les contours de mon enfant, un petite forme sans structure. Faisant des recherches frénetiques sur la toile je me suis rendue compte de 2 choses. J'étais devenue une Yukio'nna, une femme immortelle des glaces et la, page WEB que j'avais consulté la veille avait tout simplement disparu.

Pendant 4 jours, je suis restée terrée chez moi, rongée par la faim. Mais j'ai cédée, j'ai dévorée l'energie d'une personne qui a eu le malheur de sonner chez moi pour me vendre quelque chose. Il est pas mort mais sérieusement amoché, j'ai horriblement honte avec du recul. Lentement ma chevelure a reprit sa teinte normale et mes yeux aussi. Seule ma peau et ma beauté n'a pas varié. J'ai compris qu'en mangeant et en contrôlant les nouveaux pouvoirs qu'on m'avait octroyé je pouvais vivre en paix. Mais es ce que je vais vieillir ? Es ce que je vais correctement tenir mes pouvoirs de glace qui me semblent aussi incontrôlés qu'incontrôlable ? Et au final, es ce que mon enfant sera comme moi ou pas ? Dois je le garder ?

Je vais devoir repondre à tout ça en même temps que de continuer à maintenir mon masque à jamais. Quel ironie je voulais être plus honnête et je ne pourrai à jamais dire la verité sur qui je suis réellement. Vie de merde.

Monstre

Les Yukio'nnas sont des femmes des glaces, des esprits issus de la mythologie Japonaise. Fille de neige, elle hante pendant les tempêtes de neige à la recherche de leur enfant disparu. La légende courante veut en effet que les Yukio'nna soit des femmes enceintes qui ont perdus la vie dans une tempête de neige particulièrement rigoureuse au Japon. Dotées d'une beauté surnaturelle, ces femmes se nourrissent de l'energie des hommes et peuvent parfois avoir un rôle bénéfique comme négatif dans la vie de certains. Elles peuvent en épargner pour des raisons futiles comme en tuer pour les mêmes raisons. On leur prête aussi des pouvoirs et des dons sur le contrôle de la glace. Elles ont majoritairement une longue et soyeuse chevelure blanche ou noire, des yeux violet qui semblent contenir toutes la peur du monde et un kimono déchiré au niveau du ventre.
Charlotte vit assez mal sa transformation car elle ne la comprends que fort peu et panique à l'idée de sa possible immoralité. Mais elle est un monstre gentil, hésitant à se servir des humains pour manger et respectant la vie humaine malgré ses pulsions.



Le Joueur

◮ Prénom/Surnom : Mhh appelez moi Charlotte o/
◮ Âge : Entre 10 et 90 ans o/
◮ Comment as-tu trouvé le forum ? Partenariat avec JM !
◮ Et comment tu le trouves, maintenant ? IL EST SUBLIME et la communauté est géniale o/
◮ Qu'est ce que t'inspire le mot "Outaouais" ? Papaoutayyy PAS LAAAAAAAAA
◮ Quelque chose à dire ? XXX


Dernière édition par Charlotte Rose le Lun 20 Juin - 10:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Simplement une ombre qui passe
Dim 19 Juin - 4:41


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Tectus est un petit renard au pelage aussi blanc que les cheveux de Max.
Il est sournois et très intelligent. Il fera tout pour détruire la vie politique de Max car il considère qu'il ne mérite pas sa victoire. Il sera donc souvent loin de celui-ci dans le but d'aller créer des rumeurs plus ou moins avérées.
Personnage sur l'avatar - Anime : Inconnu



               


‘‘
Hey! Bienvenue et courage pour ta fiche. À peut-être un jour en RP?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Simplement une ombre qui passe
Dim 19 Juin - 10:02


Humain
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Humain

Personnage sur l'avatar - Anime : Elizabeta Héderváry (Hungary) - Hetalia: Axis Powers.


You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins


‘‘
BIENVENUUUUUE

Bon courage pour ta fiche ! Si tu as des questions n'hésite pas à venir nous embêter (on adore ça /PAN/ ).
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Simplement une ombre qui passe
Lun 20 Juin - 10:26


Monstre
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Monstre

Monstre : 雪女 Yukio'nna. Etre doté d'une beauté intemporel qui perce même sous forme humaine. Maîtrise la glace et peut devenir immatérielle. La colère du Yukio'nna est redoutable et son enfant est plus précieux que tout.


‘‘
COUCOUU O/
Merci pour vous bienvenus ça réchauffe le coeur o/
ET JE DECLARE MA FICHE FINIE O:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Simplement une ombre qui passe
Lun 20 Juin - 11:53


Golden
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Golden

Démon : Type: Corbeau
Prénom: Malum
Caractéristiques: Oiseau assez imposant, il force Lys à assister à des choses morbides en l'y conduisant de façon subtile et est responsable de l'affectation de Lys à des patients dont la mort est assurée.
Personnage sur l'avatar - Anime : Kise Ryouta - Kuroko no basket




‘‘
COUCOU ♥

Alors alors que dire. J'ai beaucoup apprécié ton histoire. C'est fluide à lire, sincère. Je suis complètement fan. J'ai hâte de savoir la suite des événements!
C'est donc sans aucun souciiiis, philosophiiiiie, que je te VALIDE et te donne quelques liens qui pourraient servir!

Petits liens utiles
Après la validation

Rescencement de ton avatar : WWW.
Fiche de Relation : WWW.
Demande de RP : WWW.
Lancer de dés : WWW.
Le Flood : WWW.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Simplement une ombre qui passe



Contenu sponsorisé




‘‘
Revenir en haut Aller en bas

Simplement une ombre qui passe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Une Ombre passe... [LIBRE]
» Fic de Pokémon Donjon Mystère Explorateur de l'Ombre par Adeline!
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GOLDEN NIGHT :: Personnages :: Présentations :: Dossiers :: Fiches Validées :: Monstre-